Contact

  • Adresse Email:
  • Site Web :

Biographie

Mes ouvrages republiés via Amazon sont disponibles ici :

http://www.amazon.com/mn/search/?ref_=ntt_athr_dp_sr_1&sort=relevancerank&search-alias=books&field-author=M%20Jean-Christophe%20Grellety&rd=1


Né dans le Périgord, à Bergerac, j'ai vécu l'enfance et la jeunesse dans cette "campagne", où des hommes vivent depuis... 50000 ans. La mémoire s'est donc imposée - mais sans exagérer, car, ici comme ailleurs, les hommes sont toujours comme des enfants, qui croient être les premiers, et ne savent pas grand chose de leurs devanciers.

Après le bac, j'ai filé à Bordeaux - l'imparfait amour, avec une fille des eaux. J'ai encore le goût de son ... sur mes lèvres. Et puis Toulouse - too lose, aussi, car ces vainqueurs sont aussi des perdants. En France, c'est Paris qui donne le là - à partir de 1994, aux côtés de Marc Sautet, deux ans, avant... Une séparation, et son décès, la vraie séparation.

Depuis, la "phusis" m'a donné deux filles, parfaites. Mais j'essaye de vivre par-delà l'inceste moral, installé partout comme loi morale, loi immorale. J'aime mes filles, mais je ne les préfère pas à leurs cousines, pour me démarquer d'une célèbre formule de Jean-Marie le Pen. Et je me dis que nos parents actuels qui prétendent tant avoir le souci du monde à venir, de celui de leurs enfants, ne font rien, contre ces quelques centaines d'individus qui font la loi, partout.

Aujourd'hui, je suis en France, mais demain... ? Car la France d'aujourd'hui, si vous saviez... Ce n'est pas demain que j'attends, demain est déjà aujourd'hui, mais une rêve évolution - entrer dans le pays que nous habitons en secret, le paradis.

Vous me trouvez sur FaceBook

Jean-christophe Grellety
Jean-christophe Grellety
Créez votre badge

Compte Dailymotion :

http://www.dailymotion.com/contrelacensure

Centres d'intérêt

une folie. comment peut-on être né, et "avoir des loisirs" ? s'ils veulent dire "perdre son temps", je laisse aux candidats à l'existence fantômatique leur songe d'être sans être. je n'ai donc pas des "loisirs", mais des "soucis", de connaître, de rencontrer, et de changer l'histoire. oui, car nous ne sommes qu'au début..., mes "loisirs" ? je n'en ai pas. je veux dire que ce terme m'est inconnu; son sens, vivre, pour user d'un terme générique dans le langage heideggérien : souci d'être, de découvrir