« Oedipe à L'Elysée jusqu'à ? | Accueil | De dormeur au hussard, le témoin passé... »

30/05/2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

L'observatoire des élites propose un texte, ante-referendum, qui vaut le détour : démonstration par a + b de la malignité avec laquelle le traité constitutionnel a été rédigé afin de nous entraîner vers une disparition de la souveraineté nationale et populaire. Non content d'avoir eu raison de voter non, nous aurions des raisons d'être en colère contre nos représentants qui appelaient à voter oui, et qui, inconscience ou pas, s'apprêtaient à trahir le pays et la liberté. Comment s'étonner de la division entre le peuple et les élites ?

Voici le lien vers le Cordelier !

Ma réponse à notre admonestation par Guerric Poncet :

GP : "Voilà, ça fait une semaine que la France a dit Non à la Constitution européenne. Tout ce que les partisans du Non avaient promis ne se profile toujours pas".

Une semaine après le non français, vous demandez, dès maintenant, une renégociation ? Mais il n'y a pas que la France dans l'UE, et ils n'ont pas tous voté. La demande est là...

"la renégociation a été clairement exclue par Bruxelles."

Ah oui ? Bruxelles interdirait tout ce qui s'oppose à sa volonté et ses choix ? Comme c'est étonnant... Surtout que l'on nous a expliqué que l'UE est une organisation si démocratique... Faut-il croire que ceux qui ont voté non n'ont pas eu tort dans leur diagnostic ? Qui sont les dirigeants actuels de l'UE pour claironner un refus de renégocier ? Ils n'ont pas un pouvoir qui leur est du, mais un pouvoir délégué; la souveraineté est populaire, mais çà, ils ont du mal à l'avaler... !

"Même si on peut penser que c'est de l'intimidation, force est de constater que l'Europe n'est pas du tout au chevêt de la France pour lui demander ce qu'il lui faut pour dire Oui."

C'est sur que les Européens, à commencer par Barroso et consorts, ont beaucoup aidé la campagne du oui par des interventions arrogantes, pleines de morgue et de suffisance, et sans répondre aux questions posées...

"la solidarité ou la compréhension de la part des autres pays européens est quasi-nulle, sauf de la part des Hollandais, qui ont eux aussi voté Non."

C'est vous qui le dites. Je ne crois pas que, en réalité, les choses soient aussi tranchées.

"aucun partison du Non n'a encore proposé de nouveau texte"

Précisément, c'est ce que je viens de proposer; de travailler tout de suite à la rédaction d'un texte court, synthétique, ...

"ce qui veut dire que la campagne des leaders du Non n'était qu'une opposition bête et méchante, sans contre-projet."

Une semaine et vous les tancez ? Laissez leur... 100 jours !

"Cela ne remet pas en cause le bien fondé de certaines critiques de la Constitution, cela remet en cause la conception de l'intérêt général qu'ont les chefs politiques qui ont appelé à voter Non, sans rien prévoir pour après."

Parce que vous supposez que ceux qui appelaient à voter oui avaient le sens de l'intérêt général. C'est bizarre, mais j'ai eu plutôt le sentiment qu'ils acceptaient de trahir leur pays... Si c'est çà défendre l'intérêt général...

"Et ce d'autant plus que la victoire du Non était prévisible. Quand on dit Non, on propose autre chose pour être constructif"

Oui !

"cela aurait dû être fait depuis des mois, et d'ailleurs selon la logique "noniste" cela aurait aidé à apporter plus de voies au camp du Non."

Plus de voix ? Passons. Vous avez raison. Mais les individus ont des forces limitées. Parmi ceux qui se sont opposés publiquement et sur lesquels les médias se sont focalisés, il faut croire qu'ils n'ont pas cette capacité à mener une campagne et envisager la rédaction d'un texte. Vous leur demandez beaucoup... C'est vrai que les partisans du Oui avaient le boulot fait puisque le texte était déjà tout préparé...

"Ce qu'on peut observer en revanche, c'est un recul annoncé de l'Union Européenne, ou du moins des signes de très mauvaise santé"

Ni recul, ni mauvaise santé, puisque l'UE n'est pas un être vivant, mais une stagnation et une continuité. Mais si cela peut éviter de faire de l'UE un espace libéralo-fascisant, ce n'est pas mal...

"la Chine profite de la division de l'Union pour écrire en grosses lettres We Fuck You sur toutes les négociations du secteur textile."

C'est vrai que l'UE actuelle paraît incapable de défendre les intérêts européens. Faut-il donc s'en retirer ?

"l'Italie envisage de se retirer de la zone Euro, même si Berlusconi clame le contraire. Ce ne serait pas forcément une mauvaise chose sur le plan économique, puisque l'Italie est en récession. Ce serait en revanche une catastrophe pour l'U.E. qui n'a même pas prévu de procédure de retrait. Un tel abandon de la part des Italiens serait un précédent extraordinaire qui remettrait en question la valeur de tous les traités communautaires, et donc la crédibilité de l'U.E."

La faute à qui ? L'Euro, les Français le disent depuis deux ans, les Hollandais le disent également, a servi les intérêts des marchands et ni les Etats ni l'Union Européenne n'ont mis en place des moyens et des hommes pour surveiller les prix afin qu'il y ait conversion et non pas augmentation. Une part non négligeable du pouvoir d'achat des citoyens a disparu dans ces augmentations. Evidemment, ceux et celles qui planent à 6000 ou 10000 euros par mois n'ont pas ce souci ni ce constat. Le coût des choses a augmenté ? Ah bon ...............!!!!!!! ( à prononcer à la Roselyne Bachelot des Guignols)

"Tony Blair, qui sera dès juillet le président du Conseil Européen et donc de l'Union, va proposer aux Etats membres un nouveau texte sur des bases très anglo-saxonnes, exclusivement économiques. Son porte-parole a même parlé d'une adoption à la majorité qualifiée selon les termes qui seront en vigueur après sa mise en application : cela empêcherait la France ou les Pays-Bas de le refuser par un simple référendum. Selon mon humble avis, cette perspective n'est pas très réjouissante pour l'Union Européenne telle que nous, Français, la concevons. En revanche, un tel texte serait vraisemblablement accepté sans réserve par l'immense majorité des gouvernements de l'UE (18 sur 25 sont à droite et libéraux convaincus -ce n'est pas péjoratif)."

En somme, les Français ont voté non pour rejeter une Union ultra-libérale, et l'Angleterre réussirait toute seule à nous la faire avaler et avaliser parce que nous la laisserions faire ? Notre Jacquo serait pris dans le sac, une fois de plus, de mensonge, comme c'est incroyable... IL aurait donc fallu dire oui puisque de toute façon, nous n'avons pas le choix ?

"Vous qui avez voté Non, vous êtes responsables du Non français, et il ne vous reste que quelques jours pour proposer un nouveau texte objectivement acceptable par les Vingt-cinq. Faites vite, car partout en Europe l'hypothèse d'une stagnation / d'un recul de l'Europe fait ressurgir tous les égoïsmes nationaux."

Egoïsme national - vous voulez dire sens de l'intérêt national ? Pourquoi pas ? Si mon "égoïsme national" permet d'éviter qu'un non-égoïste international s'enrichisse plus encore, et s'approprie les bijoux de famille français, je veux bien être cet égoïste !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

décembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Made with ImageChef

Devenir Fan