« Assises de l’Enseignement de la Philosophie : pour un nouveau Lycée, quelles perspectives, finalités, dans quelle organisation ? | Accueil | "Politeia" ("La République"), Platon, une traduction de Georges Leroux, qui parle de son travail et du livre »

21/06/2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Merci pour cette touchante attention. Je n'ai pas tout lu en détail, mais j'ai compris la teneur. Encore M. Grau avait-il l'élégance de citer de larges extraits des articles, pour d'ailleurs finalement dire qu'il était plutôt d'accord dans le fond (tout ça pour ça !), même síl a dû dénicher LA photo de 2011 qui prouverait que j'appartiens au camp des captalistes (que je conspue pourtant dans tous mes livres), autant ici on ne comprend pas à quoi vous faites vraiment référence : mon article dans Libération (http://www.liberation.fr/debats/2018/06/18/faut-il-tricher-au-bac-philo_1659416) ? Dans le HuffPost (http://bit.ly/2teWCpE) ? Mon passage sur LCI (https://youtu.be/MPCVOsKVpY4) ?
Je pense que vos critiques s'adressent à mon être-même, vu la hargne avec laquelle vous cherchez à me rabaisser à chaque phrase, depuis votre titre éloquent jusqu'à la « vulgarité » finale, sans parler de vos trucages pourris qui doivent vraisemblablement vous faire rire. Bon, j'imagine que ma tête ne vous revient pas. Jalousie masculine ? On en est vraiment à ce niveau de débat ? Je n'ose le croire...
Vous rejouez le combat éternel du Sophiste et du Philosophe, comme si le bac et son bachotage de + en + intense se rangeait vertueusement du côté de la philo, le côté noble, forcément noble. Je conteste justement en critiquant ce que je nomme le « philosophiquement correct » : non pas ce que font les profs de philo (il y en a plein d'excellents, heureusement !), mais ce que l'élite bourgeoise fait à la philo, à savoir la réduire à un catéchisme convenu et obéissant. Claude Lévi-Strauss, Jankélévitch, Jaques Derrida, J. Bouveresse et bien d'autres partagent cette critique – seraient-ils des « sophistes » à vos yeux ?
Philohack est une appli mobile GRATUITE. Elle m'a coûté cher, en temps et en argent, et je l'ai fait que par amour sans aucun business plan en tête, alors vos attaques consistant à répéter en boucle « Il vend son appli » sont juste nulles. Vous auriez pu un peu vous renseigner...
Pour ce qui est de la Méthode Voyoute, elle fonctionne plutôt bien
(https://youtu.be/E3O_coshPAs), je l'ai testée depuis 3 ans. Elle donne confiance aux bacheliers en difficulté, et c'est tout ce qui m'importe pour l'heure. Leurs remerciements sur le groupe Facebook dédié me vont droit au coeur : https://www.facebook.com/groups/Philohack/.

Clairement, il y a deux états d'esprit : celui de quelqu'un qui lit tout en détail, et l'autre qui ne lit pas tout en détail, mais prétend néanmoins avoir "compris la teneur". Je ne serai pas surpris que ce "manque de lecture en détail" définisse votre habitude, ce qui expliquerait nombre de vos erreurs, et pire encore. Puisqu'il s'agit d'une lecture en détail, nul besoin de citer de "larges extraits des articles", puisque les internautes peuvent trouver facilement vos propos. M. Grau n'a pas seulement fait référence à une intervention de votre part, datée, mais à la liste de vos "clients", ce que votre propre site affiche, exhibe. Si vous pensez sérieusement "conspuer pourtant dans tous mes livres", les "capitalistes", alors que vous vous mettez autant à leurs services, y compris dans votre attaque de l'enseignement de la philosophie, c'est que votre compréhension de vos propres ouvrages souffre d'un évident problème, ou alors que le contenu de vos livres est en décalage avec votre prétention à les "conspuer". Evidemment, aucune surprise de lire que vous vous présentez en victime d'une "hargne", personnelle, voire même d'une "jalousie masculine", ce qui en dit long sur votre perception de vous-même, de ce que vous êtes et faites. Vous donnez des leçons au monde entier, ici à des enseignants d'une discipline, et il serait intolérable que l'on vous réponde, en vous critiquant ? ! On voit quelle est votre "compréhension" de "la Philosophie", un monologue, en effet, sophistique, et pas un dialogue. C'est pour cela que, à l'instar de tous les charlatans médiatisés, lorsque vous vous exprimez publiquement, c'est toujours en situation de monologue, ou en face de personnes qui sont en accord avec vous, ou qui n'ont pas la capacité de vous répondre. Non, nous n'en sommes pas à ce niveau de débat, c'est vous qui faites de ce débat un tel ! L'enseignement de la Philosophie est-il déterminé à être un catéchisme convenu et obéissant ? Prenons l'exemple de cette affirmation. Prouvez le. Mais vous ne le faites pas et en êtes bien incapable. Vous exprimez un jugement (parmi d'autres !), sans argumenter, sans justifier. Pour nombre de professeurs de Philosophie, cette caractérisation critique, un "catéchisme", est, objectivement, volontairement, une insulte de votre part, puisqu'il relie cet enseignement au Christianisme et à son dogmatisme, alors que ces professeurs travaillent tellement à ce que ces nouveaux adultes que sont les lycéens en Terminale, puissent commencer à penser par eux-mêmes, ce qui est à l'opposé de ce catéchisme. Et que faites-vous pour valoriser votre jugement ? Vous usez d'un argument d'autorité, en citant Lévi-Strauss, Derrida, etc, comme si vous vous inscriviez dans cette lignée, comme si vous étiez au niveau de ces penseurs ! Mais il faut dire que c'est ce que votre site Internet pose : "intellectuel majeur du 21ème siècle". Quand vous vous auto-évaluez, vous n'y allez pas avec modération, ni esprit critique ! Si vous lisiez ce qui est écrit, nulle part il n'a été affirmé que votre appli est payante, mais que dans cet "investissement", dont vous nous apprenez qu'il vous a tant coûté, on comprend que vous en attendez un "retour sur investissement", en vous faisant passer pour une autorité concernant la Philosophie, l'enseignement de la Philosophie, et c'est précisément le sens de votre tribune dans le Huffington Post - un démarchage commercial. Quant au fait que votre méthode fonctionne plutôt bien, quelle vérification scientifique de, en a été faite ? Sans cela, s'il s'agit de remerciements de quelques jeunes (qui sont vos "fans"), ces "témoignages" n'ont aucune valeur, et ces pratiques s'inscrivent bien dans l'Histoire de la Sophistique, ne vous en déplaise. Votre auto-évaluation-satisfaction de votre "méthode", relève de la même logique, du même niveau.

Plus je vous lis, plus j'ai du plaisir à vous lire. Surtout, continuez !

Choix cornélien : ne pas publier votre commentaire, étant donné sa nullité. Ou le publier, et permettre à chacune et chacun, de constater celle-ci. Le choix est donc fait. Pour ma part, je suis franc, là encore, à la différence de vous, et je ne dirai pas que j'ai du plaisir à vous lire, tellement on est affligé par le caractère inversement proportionnel de la valeur supposée de votre égo à l'oeuvre, "philosophe", et la réalité de cette "pensée" promise et, comme l'arlésienne, introuvable.

Je suis professeur de Philosophie. Des collègues, membres d'une association spécialisée, m'ont fait part de cette polémique. J'ai pris le temps de lire. Je m'exprime en mon nom, mais je le sais, aussi, pour de nombreux collègues. Ce que fait M. Cespedes, et ce qu'il dit ici pour se justifier, est à la fois scandaleux et ridicule. C'est ce que disent ces collègues. Il se sert de la Philosophie pour se faire valoir, dans le même temps qu'il la vilipende, avec son "discours trash". Je trouve que nous sommes très gentils et polis avec lui. Nous aussi on devrait être trash avec lui. Escroquerie, je suis d'accord avec ce terme, cette accusation.

Un nouveau "commentaire", de M. Cespedes, est enregistré, mais n'est pas publié. Il s'agit d'un commentaire vide, puisqu'il se résume à de l'auto-célébration, et à rejeter, moquer, à priori, celles et ceux qui le critiquent. Le commentaire n'est pas effacé, il pourra être ainsi cité, si besoin est. Mais ce blog n'a pas pour vocation de permettre qu'une personne vienne y publier la seule expression de ses extases et borborygmes.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

septembre 2018

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Made with ImageChef

Devenir Fan