« Un grain de sable pour rien ? | Accueil | Pas encore... »

29/04/2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Réponse à Michel Léon : Eh bien, la guerre !

***

« Le fait de déguiser la marionnette de Benoît XVI en Hitler ne relève pas seulement de la plaisanterie. Il ne relève pas seulement de la provocation. Il ne relève pas seulement de l'ignorance historique. Il ne relève pas même d'une sorte de nihilisme consommatoire gratuit, puéril et éphémère. Il ne relève pas seulement d'un règlement de compte de bas étage de petits bourgeois parisiens jaloux de leurs partouzes fétichistes. Il ne relève pas de l'ignorance massive, géologique, sidérale de la classe médiatico-cocaïnée en matière d'histoire du christianisme, de théologie, de spiritualité, BREF DE TOUT CE QUI FAIT L'HISTOIRE D'UN PEUPLE QUE CETTE CLASSE TENTE À TOUT PRIX DE LOBOTOMISER POUR MIEUX SE L'ASSUJETTIR. Il ne relève pas même de l'imperméabilité absolue au respect de l'intimité orante - d'ailleurs, ces deux termes n'ont pour les adeptes de la toute-puissance médiatico-rebellocrate strictement aucune signification.

Non, le fait de déguiser la marionnette de Benoît XVI en Hitler relève de la haine pure. De la haine de l'homme, dans son infinie fragilité face au Mystère. De la haine de ce qui n'est pas la raison du plus fort. De la haine de l'intelligence, de la complexité, de la subtilité, du silence. De la haine d'une pensée échappant à l'asservissement du chiffre d'affaire. DE LA HAINE DE LA RELIGION, À LAQUELLE IL FAUT FAIRE LA GUERRE. De la haine du christianisme, sur laquelle est fondé le pouvoir d'une
caste." Michel LEON

J'ai du retirer le lien que vous avez ajouté, vers un site qui ne bénéficiera pas ici de la moindre publicité.

Si j'ai bien compris, ce Michel Léon a totalement perdu la tête; sans compter que son propos est, dans sa construction narrative, plutôt drôle; cela ne "relève pas... ne relève pas... ne relève pas..."; il prend sa respiration, recule, recule, puis explose, pour écrire "DE LA HAINE DE LA RELIGION, À LAQUELLE IL FAUT FAIRE LA GUERRE", comme si le catholicisme... était une... religion ! C'est à "la haine" de ce qui relie les hommes qu'il faut faire la guerre; et le catholicisme ne relie pas les hommes, mais les divise; donc selon Michel Léon, il faut lui faire la guerre. C'est Benoit qui va prendre peur dans son costume de petite vierge...

N'ayant pas l'habitude de flairer les latrines, c'est un ami qui m'a indiqué votre merdailleux site, affligeant de bêtise et de vulgarité...
La Zone serait donc vaticane ?
Décidément, la connerie à l'état pur m'a toujours fait osciller entre l'envie de distribuer une paire de claques et celle de partir d'un immense rire...

Je sais que vous êtes un très grossier personnage -la preuve, vous êtes un catholique pur jus !-, mais si vous revenez sur ce site qui a l'honneur de ne pas être le votre, pour répéter vos insultes, je serai contraint de retirer vos propos, et plus si pas affinités. Mais in fine, il faut vous remercier, vous rendre "grâce" : ces mots -"merdailleux", "connerie", ...- expriment parfaitement l'état de poubelle de votre esprit. Quant à la paire de claques, je suis candidat ! Dès que nous en aurons l'occasion, je me propose de rosser la bête à bon dieu. C'est, où, et quand vous voulez, sauf à Rome ! En tout cas, pour ceux et celles qui ne connaissent pas le "stalker", alias un certain Juan Asensio, en voilà un parfait résumé : une insulte ambulante contre tout ce qui n'est pas lui, béni par le pape, croulant sous les versions de la Bible, vétu d'une chemise à carreau et d'un pantalon de velours, un chapelet à la main, Bernanos, Boutang ou consorts près du lit, répétant, répétant, Jésus, Jésus, Jésus... Un affreux comme toi au paradis ? Je préfère la bonne compagnie, et je choisis alors l'ailleurs !

Je dirais plutôt : "En répétant LE LOGOS ! LE LOGOS ! LE LOGOS !", pour faire sérieux, pour montrer qu'il est dans le coup.


De toute façon, en répétant - çà se "gâte"...

Monsieur Grellety,

Je ne vous connais pas et n'ai par conséquent rien contre vous, bien entendu.

Sans toucher au fond du débat, je m'étonne de ce que vous menaciez Juan Asensio de retirer ses propos, une prochaine fois. Si vous autorisez les commentaires, alors, il faut les accepter pleinement, a fortiori lorsqu'ils émanent d'une personne mise en cause dans votre note. Sans même parler de droit de réponse, il s'agit tout bonnement d'un réflexe de réplique que vous ne pouvez contester.

Quant à sa paire de claques purement virtuelle, si elle vous offence, alors, répondez avec finesse, avec élégance et pas en grimpant sur vos ergots, assénant des remarques du genre : "Ah, eh ben, on va voir ça". Soyez au-dessus.

Ne me pensez pas du "réseau Vatican", je suis d'origine juive. Et à l'opposé de Juan, politiquement. Cependant, je l'estime et j'ai déjà mené quelques combats à ses côtés, en des circonstances où il avait raison.

Allons, soyez cohérent et laissez-le répondre, y compris dans son style.

Bien à vous.

Combat ? Vous appelez ça combat... à travers un blog ? Quelle pornographie idéologique, quel débat consternant !
Je ne suis ni anti-catholique, ni anti anti-catholique, et pas moins naïf. Tout le monde sait (arrêtez tous de jouer à ceux qui "savent" face au vulgum pecus ignorant) que dans l'église catholique il y a des individus qui ne méritent ni la justice divine qu'ils appellent de leur voeux ni la justice des hommes - si tant est qu'ils soient inquiétés un jour. Pas besoin d'être "bouffeur de calottes" pour être convaincu de la noirceur de leur esprit et/ou de leurs actes.
Il est tout aussi vrai que l'on retrouve - en égale proportion - le même genre de gredins (au sens intellectuel comme au sens matériel) dans toutes les autres sphères de la société.
Une fois que cela a été dit, prenez une arme et faites ce que vos mots et phrases savamment déroulés signifient : allez tuer l'Adversaire ou alors défoulez vous sur un tas de bois et revenez à vos textes de et sur la littérature. Il n'y a que ça qui est intéressant dans vos blogs.
"Tout n'est que mot et donc fable" : ça ne vous dit rien, vous ne vous souvenez pas, vous les Elus de la Culture au savoir immense ?
Si vous êtes vraiment tous sérieux (dommage, quoique les impostures borgésiennes ont quand même plus de classe...), c'est qu'alors vous votez le pen, vous battez votre femme, et vous roulez en 4x4... Priez (sacrément !) dieu que tous vous veuille absoudre, comme disait léo (et celui qui crache sur léo recevra mon poing sur le pif quelque soit ses réseaux ou ses "amis").

Bien à vous, comme on se dit entre gens de ce monde.

Certains chrétiens tendent la joue comme Jésus leur a commandé de le faire, d'autre en distribue (virtuellement bien sûr, pas téméraire non plus, Duguesclin d'octets...)en instrumentalisant les écrits et la pensée d'écrivains polémistes catholiques qu'ils ont sans mal compris et qui pour certains frisaient l'hérésie (Bloy par exemple)...Ils vous diront : "Et les marchands du Temple vidés à coup de calottes?", et auront tôt fait de villipender, une phrase plus loin, le bellicisme de l'Islam...
Mais vous Monsieur l'intégriste laïc qui tenez ce blog, d'où tenez-vous le droit de salir la croyance de certains, flétrissant ainsi vos beaux principes milleseptcentsquatrevingtneuvistes?

Je rêve où ce blog est encore moins bien écrit que celui du Stalker?
Cette performance admirable mérite des encouragements.

Allez! Encore un effort et quelques "guillemets" supplémentaires - plus de tirets et une "ponctuation fantaisiste"; des "figures de styles" creuses et des "jeux de mots" vides de sens ; le message va se répandre c'est certain. Le "réseau Vatican" qui gangrène notre "pays" sera déjoué - grace à M. Grellety on sait désormais qu'il se tisse surtout parmi la dizaine de bloyards qui hantent la blogosphère.

Ce réseau dormant n'attend sûrement qu'un seul geste de Benoît XVI pour se mettre en "branle" et faire triompher ces noirs "idéaux". Ces gens sont dangereux et vous avez "raison" d'attirer notre "Attention" sur eux.

Le Stalker, admirable sectaire dans son genre, ne croit pas manquer à la mansuétude chrétienne en faisant dresser quelques potences contre ceux qui disent du mal de lui.

Mais voyons pauvre petit idiot anonyme, c'est bien pour le salut de l'âme de l'inepte Greloty que je l'ai cloué au pilori...

Réponse à M. Jacques Layani :

Lorsque j'ai indiqué au Stalker-Asensio que je retirerai ses propos, il s'agissait et il s'agit de ses propos insultants, ceux que j'ai cité; car s'il veut les pondre sur son "blog", libre à lui, mais ici, c'est niet. Qu'il s'exprime ? Il le fait, ailleurs, et ici, et je le répète, il faut l'en remercier à chaque fois, car il manifeste ainsi la vacuité de sa supposée pensée, et son inféodation, totale, radicale, à Rome. Lisez-le, attentivement; je crois que vous aurez du mal à trouver trace de sentiments "chrétiens" chez lui, à commencer par la charité. Vous ne trouverez rien des qualités et des vertus propres à Jésus chez ce genre d'individus; leur "catholicisme" relève d'une volonté de puissance, personnelle, et collective, dictatoriale, où il s'agit d'obtenir des autres qu'ils imitent et pensent de la même manière que leurs "maîtres". Comme vous le voyez, il est revenu pour, une phrase, changer l'écriture de mon nom - et puisqu'il faut l'imiter dans le mal, petit ou grand, je vais le baptiser - ? stocker ? assenssia ? Que ceux que la chose amuse organisent un concours.

Le catholique cocker m'a "cloué au pilori". C'est bien connu - c'est très chrétien de clouer au pilori - quel aveu ! personnel, et historique, sur la violence chrétienne !

Je vous le dis; ce gars est une mine, et il faut l'exploiter, à son âme consentante. Tant qu'il parle, écrit, il donne des arguments à ceux qui, comme moi, des milliers, des millions, connaissent, dans l'Eglise, le catholicisme, et plus généralement encore, le christianisme, le mensonge, la haine de la vie. Le dernier Nietzsche a écrit des textes, scientifiques, sur cette maladie.

"Le dernier Nietzsche" était dans un sale état quand même...

Je rappelle ici le "dernier Nietzsche" AVANT qu'il ne se fracasse dans ce "sale état" dont vous parlez. Lorsqu'il a pu écrire "l'Antéchrist"; les fragments de ce qui est titré par "la volonté de puissance". Ces, ses, phrases se suivent, s'enchaînent parfaitement; la rigueur est toujours au rendez-vous, mais il a oublié de vivre, il a oublié son "Gai Savoir", il s'est fait le moine de la "transmutation de toutes les valeurs", et cette transmutation ne peut être faite dans de telles conditions psychologiques et morales. L'Europe a payé cher cet échec, personnel, et spirituel. Car les autres "philosophes" n'ont rien fait pour permettre à cette Europe d'éviter la première puis la seconde guerre mondiale, la mise sur orbite des Etats dont la définition en acte réside dans la destruction de la vie, de la vraie vie. Une telle entreprise ne pouvait pas être le fait d'un homme seul - et sa solitude fut, à mon sens, sa folie, son crime contre lui-même. Mais pouvait-il trouver, rencontrer, des hommes et des femmes à la hauteur de ses exigences et de ses "visions" ? Lou Andréas a préféré vivre, et vivre bien, vivre heureuse, plutôt que de vivre aux côtés d'un Nietzsche trop tourmenté, trop introspectif, et qui a oublié en route la CREATION, l'oxygène de la création. Lui au moins, dans cette vie, vers et par cet échec, ne se donne pas pour exemple, pour modèle, à imiter ! Nietzschéen, peut-être, sans être "comme" - car le monde a besoin, plus que nous, que nous réussissions cette "transmutation". Et, quoiqu'elle finisse en folie, je salue son effort, sa générosité, trop excessive, car il a manqué de garder un peu de "sens de l'ego", pour, survivre, et vivre, à cette solitude, il faut l'imaginer, dans une Europe où le christianisme donnait le là, partout, bien plus profondément qu'aujourd'hui, à travers ses comédies, les processions pour les saints, à travers sa morale mensongère, étouffante, criminelle, ... Faites un effort pour vous dé-placer dans son temps, et vous comprendrez peut-être à quel point la vie était atroce dans cette Europe - Rimbaud l'a fui, Artaud l'a éructé, ..., et aujourd'hui, la "réaction" chrétienne, pseudo-monothéiste, est telle que nous semblons en revenir à ce 19ème siècle, que nous semblons ouvrir les yeux sur l'évidence, nous ne l'avons pas encore quitté - le Moyen-Age se termine, une fin qui s'éternise, et partout les "conservateurs" qui se conservent dans un formol mortel parlent, nous entourent, décident, dirigent, ...

La haine est le métier du Stalker, l'écriture son violon d'Ingres.

Mais, est-ce volontairement ou non qu'il révèle ainsi la nature, monstrueuse, de son âme ? Le "monstre" cherche t-il à rencontrer une âme soeur semblable ? Je ne crois pas qu'il y ait foule ! Serait-ce un catholicisme de dépit ? Celui, ou celle, qui veut étudier le cas, le site, ses lettres, son style, etc..., la revue "Pas Très Catholique" accueillera pour son premier numéro un article.

Les écrits du Stalker nous révèle la nature profonde d'un esprit religieux, à savoir l'intolérance :

« La foi est essentiellement partiale. Quiconque n'est pas pour le Christ, est contre le Christ. Pour moi ou contre moi. La foi ne connaît que des ennemis ou des amis, elle ne connaît pas d'impartialité ; elle n'est prévenue qu'en sa propre valeur. La foi est essentiellement intolérante, essentiellement parce que la foi va toujours nécessairement de pair avec l'illusion que sa cause est la cause de Dieu, et son honneur l'honneur de Dieu... » (Ludwig FEUERBACH)


Salut à vous,

toujours aussi fan de votre site !
Mais mon adresse http a changé :

http://philippedifolco.info

merci !

Je vais modifier l'adresse du lien. Et si vous nous parliez du nouveau livre que vous publiez, "Les Grandes Impostures Littéraires", ainsi que du "Dictionnaire de la Pornographie", comme je vous l'ai proposé il y a quelques semaines déjà ?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

mai 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Made with ImageChef

Devenir Fan