« De l'absolue relativité à la relativité absolue, le cercle d'Einstein... | Accueil | La Résistance, la gauche, la Dordogne... »

11/07/2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Article très intéressant. Je pense avec vous que la FIFA ne fait que mine de se préoccuper de la violence et du racisme, sans se donner les moyens de réellement les combattre.

Le "foutchebol" n'est, pour ces messieurs, qu'un pré-texte, le texte qui raconte comment, d'un jeu de balle, des milliards ont pu jaillir, magie d'HP...

"PARIS (AFP) - Zinédine Zidane devrait donner, mercredi soir sur Canal Plus, sa version des raisons qui l'ont conduit à asséner un violent coup de tête sur le torse de Marco Materazzi dimanche à la fin de la finale du Mondial de football perdue par la France face à l'Italie."

http://fr.sports.yahoo.com/12072006/1/mondial-zidane-va-livrer-sa-verite-sur-son-coup-de.html

Quelque soit l'explication, sa véracité, la stupidité et la "cruauté" des propos de Materazzi à Zidane, il n'y a pas de causalité entre ces propos et le geste. Car la "déduction" que Zidane en a tiré n'existe pas, il s'agit d'un saut, d'une cause à une cause... et non à un effet. En effet, si Materazzi a qualifié la soeur de Zidane de prostituée :

1 : Zidane savait parfaitement que sa soeur n'est pas...
2 : Chaque prostituée est une femme honorable, malgré... Car s'il y a du déshonneur à la prostitution, cela est le fait des clients, donc des hommes et non des femmes.

Pour ma part, je préférerai que ma soeur soit une prostituée plutôt que mon frère soit Materazzi !

"L'extrême droite célèbre la défaite de Bleus trop noirs
L'équipe qui a échoué au Mondial n'était pas assez «gauloise» pour elle.
Par Christophe FORCARI
QUOTIDIEN : Mercredi 12 juillet 2006 - 06:00
La défaite de l'équipe de France n'attriste pas plus que cela l'extrême droite. Car, pour elle, le onze tricolore ne représente pas vraiment le pays. Et le carton rouge donné à Zidane en finale la réjouirait presque : «Ciao voyou !» titre aujourd'hui l'hebdomadaire Minute, pour qui le capitaine français a conservé des comportements de racaille de banlieue... «Les Romains ont battu des Gaulois qui ne ressemblent pas vraiment à des Gaulois», confie un des responsables du FN. Bruno Gollnisch, numéro 2 du parti d'extrême droite, considère que l'équipe nationale est «peut-être représentative de la France de demain. Elle ne correspond pas à celle d'aujourd'hui.» «J'aurai été favorable à une discrimination positive avec un peu plus de Français d'origine européenne.»

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/192889.FR.php

"Si Beckham ou Nedved avaient dû tirer ce penalty, ils l'auraient sûrement fait, non sans un peu de pression, avec une frappe droite et puissante... qui eût pu passer à côté du cadre. Mais Zidane, lui, a frappé la balle avec la sophistication un rien nonchalante d'un môme jouant dans la cour de sa maison. Avec ce penalty le plus «banlieusard» de l'histoire du Mondial, il nous a confirmés pour la centième fois que le plaisir du jeu est plus puissant que toutes les ambitions, les aspirations et l'argent liés au statut. Quatre-vingt-dix minutes plus tard, Zidane n'a pas dérogé à son code. Ni la solennité de l'heure, ni les attentes des médias, ni le happy end que des milliards de gens avaient écrit pour son histoire ne l'ont dissuadé. Zizou, c'est Zizou, qui vit l'instant et réagit comme de nombreux joueurs des rues réagissent quand on les insulte. Son geste n'était ni intelligent ni sportif, mais, d'une manière étrange, cela a été la manifestation ultime de sa liberté. Ce joueur qui a feinté tant de ses adversaires, nous a feintés aussi par ses initiatives déroutantes et, par son explosion de colère, il a choisi de terminer sa magnifique carrière non comme un «professionnel» ou comme une «légende» mais comme un individu, chaleureux, sensible et pas toujours mesuré. Un homme qui, par hasard, est le meilleur footballeur du monde."

Métamorphosé en bien public, le meilleur joueur du monde était censé agir selon nos désirs, non selon ses instincts.
Le geste ultime de Zizou, homme libre
Par Etgar KERET

http://www.liberation.fr/opinions/rebonds/193051.FR.php

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

mai 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Made with ImageChef

Devenir Fan