« Camille MM force le respect ! | Accueil | Académie Philo versus Star Academy »

10/09/2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ca, ça me fait rire, pour défendre ce gauchiste de Redeker, il n'y a pas de problèmes.

Mais alors, si le pape s'avise de dire quelquechose de 100 fois plus modéré que Redeker, ce ne peut être qu'un catalyseur des guerres de religion.

Connaissez le principe de non-contradiction ?

Enfin, vous oubliez que les deux plus monstrueux régimes que l'homme ait enfanté, le nazisme et le communisme, étaient ATHEES !

Et j'aime bien cette propension à rayer d'un revers de manche, 1300 ans d'histoire où les seules valeurs partagées étaient chrétiennes....

Merci de ne pas censurer mon commentaire....

Vous le savez sans doute, mais il faut vous le rappeler : M. Redeker et le pontife romain ne sont pas la même personne, et ne disent pas la même chose. Lorsque M. Ratzinger (vous pouvez toujours essayer, je ne le désignerai pas par un terme qui relève de la logique sectaire) s'exprime comme il l'a fait à Ratisbonne, ce qui est très gênant, pour lui, c'est que ce soit lui qui ose donner des leçons de morale et de philosophie. Car, puisque vous me parlez de "contradictions", il est empêtré jusqu'au cou dans ses contradictions : un jour, il critique la science et "le culte de la raison", et un autre, il critique l'irrationnalisme sectaro-religieux, et il fait l'éloge de la raison ! Mais qui est-il pour donner ces leçons ? Rien de moins et rien de plus que le gourou d'une secte, il est vrai, mais pour le reste, ses titres de valeur intellectuelle sont nuls ! Nous savons que les clercs de ces différentes sectes proches et moyen-orientales se font une concurrence acharnée : c'est à qui disposera du plus grand cheptel de veaux bien obéissants, prêts à être sacrifiés ou à se faire sacrifiés. Car la violence, et là je ne partage pas les opinions et les affirmations de Robert Redeker, est au coeur de ces rameaux du dualisme manichéen, qu'il s'appelle Islam, Christianisme, Judaïsme. Aussi, s'il me semble nécessaire de défendre Robert Redeker, c'est qu'il n'a écrit qu'une tribune, qu'il s'agit d'un texte argumenté, même imparfait, qu'il n'est pas le chef d'une secte de plusieurs centaines de millions de personnes, et que donc, dans cette situation, sa sécurité est à ce point en jeu que la DST a été obligée de le prendre en charge. Pour M. Ratzinger, ses rodomontades, en outre plus ou moins atténuées, nuancées, retirées, ne l'ont pas conduit à être menacé de mort d'une manière précise, comme l'a été Robert Redeker (même si, pour certains islamo-racistes, chaque blanc ou occidental est une personne à tuer).

Enfin, concernant vos affirmations concernant les deux plus "monstrueux régimes", il est faux de dire qu'ils étaient "athées". Concernant le nazisme, ses chefs, il y a une ambiguïté impressionnante et sans doute insuffisamment étudiée; car la plupart de ces dirigeants avaient des croyances "occultistes". Si vous pensez que les athées peuvent ainsi croire dans l'au-delà, des forces supra-naturelles, il faut sans doute réviser vos cours et vos notions. Avec l'Eglise catholique, les relations des nazis ont été ambivalentes : certains, furieusement païens, rêvaient de la disparition de l'Eglise - mais étaient-ils "athées" pour autant ? D'autres, au contraire, allemands comme français (je pense à ce Jean Filiol, assassin de la Cagoule, complice probable du massacre d'Oradour sur Glane et bon catholique, je veux dire pratiquant, ...), étaient de fidèles "croyants", et d'ailleurs, à la fin de la guerre, ceux qui ont fait appel à l'Eglise pour fuir l'Europe ont été aidés (cf. les informations et les travaux historiques sur le sujet, ou des films comme Amen de Costa-Gavras).
Et pour terminer, votre petit laïus pourrait me berner si je n'avais pas sérieusement étudié la question, et il se trouve que, pour moi, l'athéisme est le fruit le plus logique et le plus conséquent du christianisme, avec lequel "la mort de Dieu" est originelle, originaire, constitutive : "Dieu", en tant que tel, n'a aucune importance pour les chrétiens, ce qui importe, c'est que l'on puisse parler en son "nom", et être "lui", parler depuis "la" vérité. M. Ratzinger est athée - et c'est pourquoi je ne suis pas chrétien, puisque je ne suis pas athée !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

août 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Made with ImageChef

Devenir Fan