« Capitalisme, l'exploitation des cadavres par les vivants, note 3 | Accueil | LOVE RELIGION, chapitre Le corps-des-révélations »

23/01/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

RICHES ET PAUVRES / NATIONS FAIBLES ET NATIONS PUISSANTES

Une étude - Sur la piste des nantis ...

Quelle est l’adresse des hommes qui dirigent les mégasociétés, des grands financiers et des grands investisseurs ? Où sont éduqués les enfants des Lagardère, des Bouygues et des Pinault ? Sont-ils conduits par des chauffeurs ? Ont-ils des nourrices, des précepteurs et des gardes du corps ? Comment leur explique-t-on qu’ils vivent séparés des autres jeunes ? Dans quels châteaux se terrent les nouveaux aristocrates ? Qui sont les éducateurs de leurs rejetons (avant qu’ils arrivent à l’âge de l’entrée dans les grandes écoles ?) Dans quels lieux et avec qui franchissent-ils les premières étapes - maternelle, primaire, secondaire ?

Les dirigeants des méga-sociétés et leurs familles vivent, pour le peu qu’on en sait, dans une opulence encore plus stupéfiante que les nobles les plus riches de l’Ancien Régime. Mais ils ne font pas, contrairement aux nobles, étalage de leur richesse : ils en jouissent en se cachant. Leurs châteaux sont à l’abri des regards. La force du système actuel a été de faire croire que l’intérêt personnel n’est pas le mobile des grands barons de la finance : or, ce mobile, comme l'attrait du pouvoir, du pouvoir excessif, sont toujours aussi puissants.

Au même titre que les nobles, dont le patrimoine était la terre, les nouveaux aristocrates ont un patrimoine et ils comptent bien le transmettre à leurs enfants. La transmission du patrimoine, dans cette nouvelle aristocratie, devrait faire l’objet de recherches, comme ses moeurs, et la culture et les valeurs qu’elle transmet à ses héritiers.

Sociologues ou spécialistes en anthropologie sociale ont le tort de se concentrer presque exclusivement sur la vie et les moeurs "des dominés" (les groupes situés les plus bas dans la hiérarchie sociale) mais rarement voire jamais sur le groupe du sommet. Celui qui dirige la société et oriente la culture (et décide de celle qui convient "aux masses"). Sociologues et anthropologues sont eux-mêmes sidérés par le "pouvoir sacré" (désincarné : le grand carnivore capitaliste est un intouchable, un invertébré gazeux et non un être humain avec ses pulsions accapareuses).

À la différence des nobles ou des grands capitalistes du XIXe siècle, notre nouvelle aristocratie choisit consciemment et volontairement de se rendre invisible. Elle fait croire "au peuple" que la richesse est une abstraction, et finalement, que le jeu de l’accumulation et de l’appropriation capitalistes estt accessible à tous (libre concurrence) et donc MORAL. Cette fraction ultrapuissante de la société qui contrôle tout protège ses enfants du contact avec l’extérieur et contre la concurrence des autres.

Quelles valeurs, quelle culture, quelles croyances, quelles habitudes cette aristocratie transmet elle à ses héritiers ? (À ceux qui l’aurait oublié, la Déclaration des droits de l’homme affirme que la société idéale est celle de la libre concurrence entre les individus en même temps celle de l’égalité des chances. Et si ça pète c’est que le chat est en train de sortir du sac : les élites dirigeantes, qui adorent officiellement la concurrence, n’acceptent pas - pour leurs rejetons- la libre concurrence entre les individus ce qui explique qu’elles ne sont pas du tout favorables à l’égalité des chances.)

Y-a-t-il preneur(s) pour une recherche sur les moeurs et coutumes des Bouygues et des Lagardère ?

Le pauvre en colère est toujours pointé du doigt : envieux, mal élevé, impulsif, primaire, primitif, inculte .... etc. Mais en vérité, gouvernants et élites dirigeantes ne peuvent pas exercer leur domination sans produire un discours qui humilie et dévalorise celui qui est en bas de la hiérarchie sociale, afin qu’il l’accepte, se sente coupable de son ignorance, s’attribue à lui-même la totale responsbilité de ses échecs, dans un seul but : l’empêcher de se poser des questions sur les obstacles qui sont placés sur son chemin pour le maintenir en bas.

Et il en va de même entre les nations : la nation puissante produit un discours qui est destiné à justifier sa domination des nations plus faibles. Notez que la nation puissante était autrefois un empire. Elle est devenue un empire économique.

La nation puissante a produit et produit encore une doctrine selon laquelle sa domination, ses privìlèges et tous ses gestes sont justifiés par sa supériorité culturelle, technique et MORALE.

"Sociologues ou spécialistes en anthropologie sociale ont le tort de se concentrer presque exclusivement sur la vie et les moeurs "des dominés" (les groupes situés les plus bas dans la hiérarchie sociale) mais rarement voire jamais sur le groupe du sommet. Celui qui dirige la société et oriente la culture (et décide de celle qui convient "aux masses"). Sociologues et anthropologues sont eux-mêmes sidérés par le "pouvoir sacré" (désincarné : le grand carnivore capitaliste est un intouchable, un invertébré gazeux et non un être humain avec ses pulsions accapareuses)."

C'est ce que le couple Pincon-Charlot fait d'une manière remarquable depuis des années, en publiant des ouvrages qu'il est indispensable de lire et de connaître.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

mai 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Made with ImageChef

Devenir Fan