« Quels effets du Siècle faut-il attendre cette année ? | Accueil | L'Atlas de la création - du chimpanzé théologien, au gorille islamiste, jusqu'à l'homo sapiens sapiens ..., note 1 »

03/02/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Réponse publiée sur le blog des Jeunes de l'UMP - Sciences-Po Paris :

http://umpsciencespo.hautetfort.com/archive/2007/01/30/pourquoi-il-choisit-nicolas-sarkozy.html

Que ce soit pour Thib ou Le Castor (j'adore ces pseudo ou ces prénoms raccourcis, qui permettent à leur usager le plus complet ANONYMAT - pour l'instant...), combien de temps allez-vous continuer à commenter et à définir la valeur de mes propos ("je vois que tu nuances un peu ton discours" - je ne cite pas ceux de Castor, il y en a trop !), au lieu de répondre ? !

"Toi qui as fait de la philo, ne peux tu pas rien qu'une seconde imaginer que dans la vie rien n'est tout blanc, ni tout noir?". Amorce de réflexion, mais la suite ? Rien. Tu t'imagines, sans doute, qu'il suffit que tu utilises l'argument de la mise en cause du manichéisme à l'égard de ton interlocuteur pour que les choses soient réglées ? Puisqu'il s'agit d'un argument redoutable, dans la mesure où je peux te le renvoyer illico ! Il suffit de relire tes propos, pour t'accuser de manichéisme ! Voyons, Thib ! "Toi qui fait Science-Po, ne peux tu pas rien qu'une seconde imaginer que dans la vie rien n'est tout blanc, ni tout noir?.

C'est pour te dire que si tu me réponds avec cette misère intellectuelle DEVANT chaque lecteur et lectrice de ce blog, tu prends des risques, surtout le jour où "Thib" deviendra le nom et le prénom - de... ?

J'ai stigmatisé une formation scolaire qui a rendu possible certaines de vos affirmations. C'est dire que je vous ai dédouané d'une part des bêtises ou pire que vous avez soutenu, la Chambre de Front Populaire qui vote les pleins pouvoirs à Pétain, les 50 millions de morts de la SGM qui seraient de la responsabilité de l'URSS, etc. Je sais que cette formation scolaire n'ait pas nulle; je constate qu'elle est insuffisante et problématique, puisque des élèves comme vous, même, surtout et si totalement idéologisés, peuvent prétendre affirmer des croyances et des principes historiques faux, mensongers, et qui relèvent d'un révisionnisme inadmissible.

Concernant Pétain, je maintiens l'affirmation de la filiation. Evidemment, je ne me laisse pas abuser par l'enthousiasme gaulliste - je sais à quel point des hommes de droite, et même de zélés collaborateurs, se sont planqués dans le sillage du Général. Je reviens sur les principes du pétainisme, "travail", "famille", "patrie".

Jean a pu écrire :

"Au risque de faire une faute diplomatique, je vois mal où est le problème à exalter le travail, la famille et la patrie (si tant est que Raffarin l'ai fait, puisque manifestement tu fais une fixation dessus...). Il s'agit de valeurs honorables, et leur association dans les slogans pétainistes ne suffit pas à les disqualifier dans l'absolu.

Ce sont des "valeurs" méprisables, parce que ce sont des généralités, creuses, qui prétendaient se substituer à celles fixées par les Révolutionnaires après 1789. Pour moi, "le" travail n'existe pas. Il n'y a que des travaux, et selon les caractéristiques des travaux en question, il y a des activités dans lesquelles il y a du travail, et du travail se produit, et d'autres beaucoup moins, et d'autres pas du tout ! Par exemple, quel est le travail de M. Sarkozy ? C'est un rhéteur. Et ? Rien de plus - sur un plan personnel. Par contre, dans ce travail de rhétorique, il est apparemment relativement performant puisque des Français comme vous lui font confiance. Il réussit donc à faire valoir ses propos au-delà de ses résultats personnels. Lorsqu'il parle de la dette de la France, elle a encore augmenté alors qu'il était si proche du premier ministre Balladur. Et depuis 2002... (Vous pouvez faire une recherche, elle avait diminué de 1997 à 2002). Lorsqu'il parle de l'insécurité, les résultats du Ministère sont mauvais, si on ne veut pas oublier les émeutes, dans lesquelles, en sus, sa responsabilité est engagée. Son travail, personnel, à la tête du Ministère et à la tête de la France, est donc très mauvais, mais comme il parle tout le temps d'"action", il occupe le terrain, surtout médiatique, et il laisse penser que. C'est un travail - et il faut donc mieux connaître ses conseillers en communication, pardon pour la faute de français, en duperie. Vous voulez REELLEMENT parler et étudier "le monde du travail", dans sa diversité, dans ses réalités, économiques, productives ? Parce qu'il faudra bien constater que la droite économique qui parle à tout bout de champ du travail le dévalorise puisqu'elle survalorise le capital, tout le temps et partout ! Dogmatique ? Prouvez-moi le contraire, je suis demandeur et intéressé...

Quant à Castor, il ne suffit pas de ne pas être un membre de l'UMP, ou de Sciences-Po UMP pour que j'ai plus de sympathie à ton égard - as-tu déjà oublié, avant de l'avoir écrit, ce que tu as écrit ? ! Concernant l'énergie, les chiffres officiels sont exacts. Cette masse énergétique correspond à des besoins - mais tous ces besoins sont-ils... nécessaires ? Est-ce que notre consommation énergétique n'est pas trop forte ? L'usage des énergies renouvelables n'est-elle pas trop faible parce que les lobbys du pétrole et du nucléaire ont tout fait depuis des années pour retarder leur utilisation ? Des millions de Français vivent dans ce Sud de la France qui est plus ensoleillé que le Nord. Ne pouvaient-ils pas être incités à utiliser l'énergie solaire ? Les "accédants à la propriété" qui se font construire une maison individuelle construite dans les campagnes ne devraient-ils pas être inciter à privilégier la géothermie ? Toutes ces mesures, et d'autres, auraient déjà pu permettre de réduire notre dépendance pétrole-gaz-nucléaire, mais la droite nous explique depuis des années qu'il n'est pas possible de faire autrement. Le Chirac-vert de Johannesburg et de son dernier discours est, comme d'habitude, indécent. De toute façon, son bilan sera ce qu'il est déjà, presque nul, sauf en tonnes de discours. Et le petit Nicolas marche religieusement dans ses pas...

Quant Castor évoque "l'actionnaire", il fait là encore des généralités. Car de quel actionnaire parle t-il ? Du patron de PME ou de celui qui place, comme au Monopoly, des fonds, ici, là, ailleurs, à droite, à gauche ? ! Une entreprise représente une valeur globale, mouvante dans le temps. Il y a les bénéfices établies en fin d'année d'exercice, et puis les actifs. "L'actionnaire" a investi, mais c'est le TRAVAIL des salariés, des ouvriers, qui a permis de donner de la valeur durable aux actifs et d'aboutir aux bénéfices. Un actionnariat salarié - oui, c'est intéressant, mais pourquoi la droite au pouvoir n'a rien fait de réel et de substantiel dans cette perspective ? Parce qu'un véritable actionnariat salarié permettra aux salariés de peser dans les entreprises, et le Medef ne veut rien de cela.

Je ne refais pas l'histoire des présidentielles. J'ai rappelé des faits, incontestables. Tu veux ajouter le résultat des législatives, libre à toi. Est-ce que cela change quelque chose à la démonstration ? J'en laisse les lecteurs et lectrices juges.

Pourquoi le retour à l'Ancien Régime ? Tout d'abord, parce que c'est le retour des nobles au devant de la scène, Villepin, Galouzeau de, Nicolas, Bocsa etc..., et que ce sont ceux-ci qui ont imposé aux serfs, 95% de la population de l'époque, le contrat sans contrat, avec les "journaliers". Le CNE et le CPE ne pouvaient être proposer que par un noble, c'est-à-dire un individu qui a un véritable problème avec le respect des autres.

http://m-a-r.forumactif.com/ftopic229.CNE-temoignages-de-licenciements.htm

La gauche n'a pas réussi à transformer la République en démocratie. Et après la monarchie de droit divin, nous souffrons de l'Etat de droit divin. L'arbitraire, la décision personnelle détachée du bien public, du sens de l'intérêt général, continue de déterminer le pouvoir exécutif, mais aussi judiciaire (je pense aux jugements des cours d'assise). La Révolution commencée en 1789 n'est pas terminée.

Concernant les US, je les connais, par plaisir, passion, ... Car ce pays ne correspond pas aux caricatures que tant de Français prennent plaisir à se partager. Tout d'abord, je ne commets pas l'erreur de confondre l'Etat FEDERAL avec les Etats eux-mêmes. Georges W. Bush dirige le premier, alors même qu'il a fait campagne pour la diminuation de l'importance de cet Etat, qu'il a en fait militairement renforcé depuis 2001. Je sais bien que les démocrates ne sont pas des hommes et des femmes de gauche comparables aux notres, mais je préfère la "grosse tête" d'Al Gore (je n'ai rien contre les élites QUAND elles méritent d'être ainsi qualifiées) à l'habile mais idiot Georges; comme je préfère Hillary Clinton à la tête de la Maison Blanche que je ne sais quel conservateur chrétien d'extrême-droite. La gauche démocratique, associative, est très active aux Etats-Unis, mais elle est encore désunie, et surtout avec le Parti Démocrate qui compte dans ses rangs des hommes de gauche et d'autres de droite - comme nous avons le cas au PS...

Les gesticulations de M. Sarkozy à l'égard de la grande distribution m'ont fait sourire, jaune, quand même, surtout qu'il suffisait et qu'il suffit d'aller dans les rayons de cette grande distribution pour constater l'ABSENCE TOTALE de poids politique sur celle-ci. Les prix, les marges, n'ont ni diminué, ni stagné (même s'il y a toujours des coups sur des produits, des stocks). Ce sont des gens très malins dans la grande distribution, et Nicolas est leur ami. Une bonne campagne de comm. Quant à Alsthom, l'Etat français pouvait-il faire autrement ? Sarkozy s'est emparé du dossier pour faire penser qu'il a le sens de l'intérêt national, mais c'est sur l'ensemble des dossiers qu'il a traité qu'il faut le juger, sur son programme, ses intentions réelles.

Bonjour,

Je suis Castor, loin d'etre anonyme comme tu l'affirmes sournoisement puisque toutes les infos utiles sur moi sont disponibles sur mon blog auquel tout le monde peut acceder.

Premier point : ne prend pas des affirmations personnelles comme des generalites partagees par tous. Je n'ai a aucun moment partage l'idee que l'ex URSS est responsable des 50 millions de morts de la seconde guerre mondiale. Ne mets pas tout le monde dans le meme panier s'il te plait, sinon, on appelle ca de la diffamation.

Deuxiemement, sache que les etudiants, de science po et d'ailleurs, travaillent sur des manuels d'histoire reconnus par tous pour leur integrite. Je te citerai le fameux Berstein et Milza sur l'histoire contemporaine.

Troisiemement, tu es prof d'histoire mais cela te donne t il le droit de juger les manuels d'histoire? Ils sont nombreux ceux qui les trouvent de gauche, ils sont nombreux ceux qui les trouvent de droite. Personne ne semble satisfait en fin de compte... Peut etre parce que, finalement, ce qu'on apprend au lycee est trop vague pour refleter une realite historique source de debats intenses parmi les plus eminents historiens. Et puis n'oublions pas que l'eleve (je l'ai ete il ya peu) apprend plus du professeur que des manuels qu'il ouvre relativement peu souvent (c'est du vecu). Et quand on voit ton positionnement politique, on peut avoir peur pour l'embrigadement politique des jeunes que nous sommes.

Tu m'accuses de ne pas te repondre : pour te repondre, il faudrait que tu poses des questions. Et quand on repond a tes maigres questions, tu accuses d'etre trop general ou d'etre des ideologues (ce que tu es dans ce cas, tout comme nous). Tu cites dans ce commentaire des bouts de phrase, ce qui est un procede injuste pour deformer mes propos. J'incite tout le monde a aller sur le blog precedemment cite et lire le fil ENTIER de la conversation. Pour les actionnaires par exemple, j'ai donne plus de precisions que ce que tu cites dans ta reponse (pour le moins mediocre puisque un patron de PME n'est pas necessairement actionnaire de son entreprise ... si celle ci n'a pas emis d'actions par exemple).

Tu aimes prendre les etudiants pour des cons. Et tu aimes les mepriser. Mais tu n'apportes aucun dementi clair, chiffre. Et NON wikipedia n'est pas une source fiable puisque c'est une encyclopedie libre a laquelle tout le monde peut contribuer.

Alors plutot que de balancer sur ton blog, viens continuer la discussion. Mais il semble que cela n'est pas ton fort. Car le procede que tu utilises ici est ignoble. Je n'irai pas, koi, sur mon blog, sortir de leur contexte certaines affirmations pour donner une fausse image de toi.

Castor

Coucou! c'est moi!

Je tiens juste à préciser que je n'ai jamais dit que l'URSS était à l'origine des 50 millions de morts de la Seconde guerre mondiale. J'ai juste souligné le fait que ta phrase était d'une mauvaise foi incroyable quand on connaît les atrocités perpétrés au nom du communisme au XXème siècle.

Je voudrais juste ajouter : c'est honteux de dire que les étudiants de sciences po sont issus des classes favorisées, et ce pour plusieurs raisons :

- Les procédures d'admissions se font sur concours et sur mention TB. C'est donc ouvert à toute personne qui travaille. Mais c'est sûr que vu que tu méprises cette valeur qu'est le travail, tu ne risqauais pas d'y entrer.

- Les classes n'ont plus aucun sens aujourd'hui. C'est un archaïsme que toi et tes amis entretenez

- Sciences Po est une des seules (la seule?) qui est gratuite du point de vue des frais de scolarité pour les étudiants les moins favorisés.

- Sciences Po est la seule école qui s'est ouverte aux ZEP afin de favoriser l'intégration des gens issus des banlieues. Le procédé a certes fait polémique, mais le fait est que Sciences Po est l'université française qui s'ouvre le plus aux jeunes issus de milieu défavorisé.

Viens au 27 rue St Guillaume pour observer que les gens y sont comme tout le monde, au lieu dire des aneries

Alors, par pitié, j'ai un conseil à te donner : quand on ne sait pas, la meilleure chose à faire, c'est de se taire

Au fait, ceci est un droit de reponse

http://umpsciencespo.hautetfort.com/about.html

Tu trouveras ici tous les noms de ceux qui animent le blog UMP Sciences Po. Cela m'a pris 15 secondes pour le trouver. Tu as donc menti a propos de l'anonymat(cf. ton lien vers le site des jeunes socialistes de sciences po que tu donnes pour montrer que eux ne sont pas anonymes).

A Castor-Arnaud,

Vous devriez être plus modeste. Sur le blog des jeunes umpistes de Sciences-Po, j'ai commencé un échange avec d'autres personnes que vous, des personnes qui utilisaient des pseudos, des prénoms raccourcis, certes, sans nom. Vous êtes arrivé après. Et je le répète, si j'ai bien compris, vous n'êtes pas de cette école, vous ne faites pas partie de ce groupe, vous n'êtes pas à l'UMP, alors de quel droit pouvez-vous parler d'eux et à leur place ? Vous, vous n'êtes pas anonyme, mais puisque vous ne l'êtes pas, veuillez indiquer ici votre prénom et VOTRE NOM - MERCI !

Je n'ai pas mis tout le monde dans le même panier. Un élève a tenu ces propos sur la Seconde Guerre Mondiale et l'URSS. Je lui ai répondu. Les autres l'ont-ils fait ? Lui ont-ils répondu en lui indiquant qu'une telle affirmation est un mensonge, méprisable, scandaleux quand on sait le nombre de victimes soviétiques ? ! Non. Vous ne vous associez pas à cette ânerie, cela vous honore. Pour le reste...

Le manuel de Berstein et Milza ? Merci du renseignement. Je pratique d'autres manuels, destinés à des élèves de lycée, et je vais donc dès que possible me procurer un exemplaire de ce Berstein et Milza, et le passer à la loupe, concernant les périodes de l'après-guerre, de la guerre...

Oui, tout à fait : en tant que professeur d'histoire, cela me donne le droit, PARCE QUE LE DEVOIR, de "juger" les manuels d'histoire, de les évaluer. Globalement, je les trouve moyens ou mauvais, les manuels scolaires en général. Est-ce facile de déclarer cela ? En tant que professeur, mon intérêt bien compris, dans ce système de l'Education, c'est de me taire, de faire comme beaucoup de mes collègues, de "râler" en salle de professeurs, mais de ne rien dire publiquement. Ce n'est pas mon genre de baisser la tête, et je trouve que dans la période de fascisation avancée des nations occidentales, il n'est plus que temps de parler, répondre. C'est ce que je fais, je vais faire mon petit Sarkozy dans le texte, "librement", avec et à l'attention de ces élèves, mais du coup aussi de tous ceux et celles qui me liront - certains apprécient et apprécieront et d'autres non. Je sais donc et j'assume le fait de ne pas me faire que des amis. Mais en me faisant certains ennemis, je me fais du coup d'autres amis, des hommes, des femmes, que je ne connaissais pas

http://planetargonautes.typepad.fr/planetargonautes/

Je vous assure, la liberté d'expression, vous devriez essayer, c'est formidable - bien sur, cela ne signifie pas le fait d'aller publiquement déclarer des âneries, comme celles déjà examinées et citées.

Pour revenir aux manuels, il appartient à celles et ceux qui les écrivent de savoir utiliser avec génie du langage. Puisqu'un manuel, c'est une synthèse, dans un volume nécessairement ramassé, et il faut donc choisir ses mots, pour présenter les FAITS. Il est évident que, dans un pays comme le nôtre, comme les Etats-Unis également, le "politiquement correct" pèse énormément sur les auteurs de ces manuels, et c'est pour cela que des périodes de l'Histoire de France, des périodes pénibles (puisque des Français ont assassiné d'autres Français, pendant la Commune, la collaboration et le régime de Vichy, le massacre des français algériens qui défilaient à Paris, ordonné par M. Papon, etc...,) doivent être connues, traitées, parce que les faits sont les faits, et ils sont têtus, c'est bien connu.

Est-ce que le professeur que je suis oriente mes élèves ? Non. Pour plusieurs raisons. Tout d'abord, je suis obligé de suivre le programme. Contrairement à ce que certains laissent entendre, la liberté pédagogique dans les collèges, les lycées, est presque nulle. Ensuite, parce que les faits parlent d'eux-mêmes. Lorsque je dois parler de la France pendant la Seconde Guerre Mondiale, je dois parler, parce que ce sont les faits, de celles et ceux qui ont résisté, de celles et ceux qui ont collaboré. A l'attention de mes élèves, je n'ai jamais appuyé sur le fait que les résistants étaient majoritairement de gauche (je n'oublie pas que, parmi eux, des individus venaient de l'extrême-droite, et de l'ensemble de l'orbe politique), et que les collaborateurs étaient majoritairement de droite (je n'oublie pas que...). Il y a des choses qu'ils doivent comprendre par eux-mêmes. Les élèves de Sciences-Po sont censés recevoir une instruction et une culture, scolaires, historiques, d'un niveau tout autre. Eux, ils peuvent "supporter la vérité", si je veux fillonner.

Je ne pose pas de questions ? Revenons à la racine des échanges et des commentaires, sans compter que vous postez un commentaire sur une note que vous ne commentez pas ! Or, celle-ci, précisément, développe ce que j'ai indiqué à ces jeunes gens, c'est que le fait d'affirmer que la remise des pleins pouvoirs à Pétain avait été opérée par la Chambre de Front Populaire était une erreur et un mensonge, puisque le SENAT et les SENATEURS ont pris part aux votes, et qu'ils ne faisaient pas partie de la Chambre de Front Populaire. Ce sont eux qui avaient refusé les pleins pouvoirs financiers demandés par Blum, alors que la Chambre les lui avait accordé. Avez-vous quelque chose à dire là-dessus, et sur ce que j'ai développé dans cette note ou ... ?

Si j'ai indiqué l'adresse du blog des jeunes umpistes, c'est que je conseille aussi à tout le monde d'aller lire le FIL ENTIER de l'échange, il est important de le faire pour avoir une idée précise des raisons qui m'ont amené à stigmatiser une culture scolaire et historique de faible niveau chez des jeunes gens qui sont censés ...

Prendre les étudiants pour des cons ? Cela vous arrangerait bien que je sois aussi stupide que cela. Mais non. J'ai déjà rencontré des étudiants brillants - ouf ! Ce sont ceux qui vont au-delà de ce que la culture scolaire leur a apporté, ce sont ceux qui contribuent et contribueront aux savoirs.

J'aime bien ce sophisme, merci de l'avoir écrit, il est idéal pour se discréditer :

" Et NON wikipedia n'est pas une source fiable puisque c'est une encyclopedie libre a laquelle tout le monde peut contribuer"

Donc, TOUT LE MONDE est con, ignorant, puisque TOUT LE MONDE représente l'ensemble des auteurs de Wikipédia ! Comme si les articles de cette encyclopédie libre étaient écrits par TOUT LE MONDE ! Que je sache, les articles sont écrits par des personnes qui ont des spécialités, des compétences dans tel ou tel domaine, et l'intérêt de cette encyclopédie réside dans le caractère COLLECTIF de cette écriture, ce qui permet des recoupements, des apports des uns et des autres, DISCUTES, qui peuvent être remis en cause, ...

Si la discussion n'était pas mon fort, je n'aurai pas engagé cette discussion ! Mais cette mise en cause m'a bien plu, tellement je la trouve drôle ! Parce qu'elle repose sur une profonde ignorance de ce que je suis. Il se trouve, jeune homme, que j'ai travaillé aux côtés de Marc Sautet, pour le développement des cafés-philos, entre 1994 et 1996. J'ai animé des dizaines de ces débats, et je ne suis pas contenté d'être un animateur qui transmet le droit à la parole. S'il se trouve que j'ai pu me retrouver à ses côtés, c'est que j'adore la discussion, y compris, et peut-être surtout, avec des gens qui ne pensent pas "comme" moi. Car c'est avec eux que le conflit généralisé qui constitue la vie du monde se révèle et prend son sens, et qu'il s'agit d'argumenter, pour convaincre. Evidemment, il ne s'agit pas de convaincre l'interlocuteur - c'est une possibilité, mais pas une nécessité. Dans les échanges que nous venons d'avoir et qui sont donc publics puisque publiés, lisibles par tous, il m'importe surtout que des idées que j'ai exposé, des faits que j'ai rappelé, etc, permettent à des personnes qui n'ont pas eu le temps jusqu'ici d'avoir une opinion sur ces sujets, puissent le faire, avec de plus en plus d'éléments, pour que leurs pensées soient plus que des opinions, pour que leurs choix soient plus qu'un caprice sans justification. Mais il s'agit d'un développement qui nous échappe... Ce qui est dit est dit, ce qui doit être dit l'est, ...

Thib n'a pas dit ce qu'il a dit. Désolé, vous l'avez écrit, je l'ai même enregistré, il faut assumer. Bon, comme vous êtes jeune, vous avez utilisé votre forfait ânerie pour l'année, le compteur est à zéro.

Je connais Sciences-Po. Je sais que, entre 1997 et 2002, le gouvernement Jospin a favorisé "l'égalité des chances", avec le soutien de M. Decoing. Je me souviens également avoir lu et entendu des étudiants de droite, protester contre ces mesures ! Je ne méprise pas "le" travail, ce blog, ainsi que mes articles, entretiens, sur Vox Populi

http://www.vox-populi.net

le prouvent, j'admire, au contraire, les vrais travailleurs, c'est-à-dire ceux et celles dont les efforts PERSONNELS et RELIES avec d'autres (donc en ce sens collectifs) permettent de créer des choses ou des connaissances qui n'existaient pas et dont nous avons besoin. Je n'aime pas les "idéologues du travail" qui eux passent leur vie à en faire la propagande, et qui admirent des personnes qui NE TRAVAILLENT PAS - les "actionnaires", les rentiers,... !

Lorsque la droite économique parle sans arrêt du travail, c'est indécent, puisqu'ils parlent de ce qu'ils ne connaissent pas, puisqu'ils parlent de ce qu'ils méprisent ou détruisent, puisqu'ils valorisent systématiquement lorsqu'ils sont au pouvoir "le capital"...


Puisqu'on me fait la leçon sur l'anonymat que je mets en cause, voici ce que la page "about" du site de ces jeunes UMPistes indique (mais qui est Thib ? Jean ? ...)

"L'équipe de l'UMP Sciences Po

Bruno CRUCHANT et Louis GENDRY responsables adjoints

Bruno CRUCHANT, responsable du pôle militant/communication

Xavier TAQUET, pôle militant/communication

Pierre Henri DUMONT, pôle militant/communication

Erwan LE NOAN, blog

Collaborateurs de Parlons en: F BRIGAUD, JM CABRIERES, M CREUX, J CROUAU, C DUCHESNE, S JANICOT, R PETIT, O MARTY, N REMUS, A SALICHON, J SAVARY, N TELISSON, L TERDJMAN, V UHER, A VIALLA."

Camille, je ne suis pas intéressé à tous les élèves de Sciences-Po. Je vais me renseigner sur vos manuels scolaires et notamment en Histoire. Par contre, je me suis intéressé à VOUS, et vous n'êtes pas représentatifs des élèves de Sciences-Po ! Ouf! Et vous ne me fascinez pas. Je ne peux être fasciné, psychologie optique oblige, que par ce qui est... brillant, et là...

Je ne reviens pas sur ce que je viens d'expliquer en réponse à Arnaud, sur ma pratique d'enseigner.

"Le libéralisme est tout sauf une idéologie" - il est plus qu'une idéologie, puisque c'est une praxis ! Sans cela, il n'y aurait pas d'idéologie. Et de la praxis à l'idéologie, il n'y a pas de traduction de la première à la seconde. Combien d'idéologues "libéraux" récusent la praxis libérale, ou au contraire, la trouvent insuffisante ? !

C'est curieux à quel point dès qu'il s'agit de REELLES LIBERTES, les "libéraux", que vous prétendez être personnellement, sont si peu libéraux ! Dépénnalisation du cannabis ? ! Tout de suite, vous posez des limites à cette liberté... personnelle. Je suis curieux de connaître votre argumentation pour m'expliquer en quoi il est légitime d'interdire ou d'empêcher des citoyens d'avoir une telle consommation. Je ne vais pas vous rassurer : je suis pour la dépénnalisation de TOUTES les drogues. Pourquoi ? Parce que la situation actuelle est semblable à celle de la prohibition aux Etats-Unis, et elle permet l'enrichissement des mafieux et des mafias. Bel exemple d'une "loi de l'ordre", pour faire dans le sarkozysme, ce n'est qu'une énième contradiction de sa part, mais ce n'est pas grave. Pourquoi suis-je favorable à cette liberté-de-se-droguer ? Pas parce que je la pratique, mais parce que j'estime qu'il relève de la liberté individuelle de choisir de se faire du bien ou non. Ensuite, la situation actuelle, outre ce que j'ai déjà dit, à savoir qu'elle profite au grand banditisme international, dont la police se trouve incapable d'arrêter les chefs, de stopper le trafic, cette situation est une catastrophe d'un point de vue sanitaire, et d'un point de vue financier, une hérésie budgétaire et fiscale. L'argent dépensée dans cette économie de la drogue, et je pense par exemple à la cocaïne, si prisée par les jeunes gens des "bonnes familles", s'évapore, sans profit pour la nation.

http://jeanchristophegrellety.typepad.com/lactionlitteraire/2006/04/virginie_despen.html

Un vendeur de cannabis ou un consommateur peut être arrêté par la police. Un usager de cocaïne ne risque quasiment rien, à moins de le faire exprès. C'est sans doute ce que vous considérez comme de la justice sociale...

Camille, comme vous êtes ...

"Ce n'est pas un système ni, encore moins, un modèle. C'est au contraire un état d'esprit dans lequel la société est en mouvement permanent. S'adapte. Change. Dans laquelle les individus les plus démunis sont aidés, et non installés dans un statut officiel de démuni."

Si ce n'est pas de l'idéologie ! Une société en mouvement permanent ? ! Merci pour l'éclat de rire ! Une société en mouvement permanent n'existe pas, puisqu'il n'y a jamais rien de solide ni de continu. C'est une METAPHORE, et elle n'a aucune valeur pour la réalité que vous évoquez. Sans compter que cette affirmation est indécente : les hauts fonctionnaires qui dirigent l'Etat, et que vous souhaitez sans doute rejoindre, mais aussi les cadres principaux des grandes entreprises, sont celles et ceux dont les statuts, les droits et les revenus changent le moins, sont d'une stabilité, d'une "sécurité", à toute épreuve !

"MIEUX D'ETAT" ? Appliquez-vous, il s'agit tout de même de s'exprimer en bon français. Mais chacun a compris ce que vous voulez dire. Et que voulez-vous, je suis parfaitement d'accord avec vous. Mais je ne crois pas que les modalités soient identiques ! Pour ma part, je suis persuadé, ce dont j'ai déjà parlé ici sans qu'un seul d'entre vous réponde, et pour cause, qu'il est possible, comme des économistes l'ont démontré, de réduire le train de vie de l'Etat de 70 milliards d'euros par an, mais ceci concerne avant tout la haute administration ! Qu'il est possible et qu'il faut réduire les coûts des représentations françaises à l'étranger, mettre fin au scandaleux statut de l'expatrié, ...

"Alors les beaux discours et les grandes messes des donneurs de leçons, y'en a vraiment, vraiment marre. "

Comme vous dites, je souscris !

"Marre de payer vos conneries, à droite comme à gauche, qui ont fait que pendant les 30 dernières années, l'Etat n'a pas assez bougé face au monde qui l'entoure."

A droite comme à gauche ? Vous allez gêner du monde. Je croyais que ce gouvernement, qui a sabré des centaines de milliers d'emplois dans la fonction publique, avait su "faire bouger l'Etat", que les services électroniques représentaient une adaptation, etc... Vous voyez, les phrases slogans et à ce point généralistes se retournent contre leurs auteurs.

"Marre d'entendre que les richesses s'en vont à l'étranger. "

Oh oui, marre de l'entendre ! Parce que ce n'est pas si vrai que cela, pas au point que cela est dit, et puis, pour ceux qui s'enrichissent en France, avec la France et avec les Français et qui font disparaître l'argent gagné ici, il faut prendre des mesures adaptées. Les faux patriotes, apatrides, ne doivent bénéficier d'aucune indulgence.

"Marre de voir des copains se barrer aux Etats-Unis parce qu'ils ont peur de leur avenir ici. Marre de voir et de rencontrer des jeunes de banlieues qui ne savent pas comment s'en sortir. Marre de ce système en perdition."

C'est sur, 5 ans de droite, il y en a marre, et c'est bien pour cela que les Français ne sont pas candidats à en reprendre cinq de plus, qui seraient encore plus catastrophiques avec le petit Nicolas.

Mieux vaut s'arrêter ... ? Je suis libre, comme vous, de commencer et de m'arrêter quand je le décide.

Satané Grell va !!! :)

Tu m'as mise au milieu de cette bataille de chiens furieux.

Remarque que tu as eu raison de me citer, puisque tu connais mon sentiment sur la médiocrité galopante de l'éducation dans ce pays.

Du coup, les clebs vont venir me renifler le derrière en se demandant si c'est du lard ou du cochon.

Et bien, c'est du cochon et du premier choix, qui court dans les bois.

Et n'oubliez pas Messieurs ici tous ici réunis que le Cochon est un animal étonnamment proche de la race humaine par la vivacité et la splendeur de son appétit.
(Ambrose Bierce / le Dico du Diable)

Commentaire publié sur le blog des Jeunes de l'UMP-Sciences Po, et censuré à priori... :

Les méthodes, les propositions, sont, entre l'UMP et le PS, différentes ! Ouf ! Il est certain que l'UMP et la démocratie, c'est difficile... Un seul candidat à la candidature, un autre qui est exclu ou s'exclu, parce qu'il ne pourra pas se faire entendre. Un programme qui tombe du ciel - il ne viendrait pas de "Dieu" en personne ? Il faut se méfier, avec Nicolas, l'ami de Georges W. Bush, celui qui a entendu Dieu lui dire qu'il devait faire la guerre en Irak... Le programme ? Du PS ? Il existe depuis quelques mois déjà, il est en ligne, les socialistes le font connaître - vous n'êtes pas tous atteints de problèmes de surdité à l'UMP ? Mais bon, comment dire que nous ne sommes pas surpris par cette stratégie de l'argument et de la valeur d'autorité, "vous n'avez pas de programme et vous n'êtes pas compétent(e)". Les socialistes et les gens de gauche ne peuvent pas vous dire la même chose ! L'UMP a un programme, et quel programme ! Tout d'abord, l'UMP a un bilan, puisque c'est ce parti qui dirige la France depuis 5 ans. A chacun de se faire son opinion sur ce point. Et le président de l'UMP nous explique dans les médias que ce qui se passe dans le pays sur tel ou tel point est inacceptable, ..., en COMMENTATEUR de l'action politique alors qu'il prétend être depuis 2002 un ACTEUR principal de cette politique ! Oui, vous avez un programme, et vous n'avez pas de quoi en être fier. Ce programme n'a pas été élaboré AVEC et POUR les Français. Le syndrôme Juppé frappe encore : je sais tout, j'ai tout compris, je connais le Bien, le peuple doit me suivre et m'obéir. Avec une telle psychologie, une victoire de l'UMP et de M. Sarkozy annoncerait d'autres mouvements sociaux de plus grande ampleur que ceux connus sous cette législature.

Le PS a un programme. Et aprés avoir écouté les réflexions, les idées, les propositions des Français qui ont bien voulu se rendre dans les débats participatifs (qui provoquent des extases d'étonnement chez nos journalistes parisiens, qui n'en reviennent toujours pas que la France puisse devenir une véritable démocratie !), Ségolène Royal et les dirigeants du PS vont déterminer, fixer des orientations, des propositions. En somme, le programme qui EXISTE DEJA, va être plus riche encore. Alors, vous allez pouvoir continuer à faire les clowns et à dénigrer l'existence et la parole mêmes de vos adversaires, mais vous ne pourrez pas empêcher que les Français prennent connaissance de ce programme, de ces et de ses propositions, même si, bien entendu, quelques larbins du monde journalistique continueront à reprendre mot pour mot les phrases de la propagande UMP.


Et en matière de propagande, c'est un expert qui parle!!

Je constate que, dès qu'un tel élève de Sciences-Po de votre acabit pointe son nez, c'est toujours aussi court !

Décidément, certains de ces étudiants de Sciences-Po Paris, Umpistes, sont et intellectuellement médiocres et moralement minables. Les multiples références sur ce blog et sur d'autres à des informations et à des connaissances de Wikipédia les ont peut-être incité à tenter de vouloir détruire toute la crédibilité de Wikipédia. Dans cette action, c'est leur crédibilité qu'ils ont ruiné, et ce à l'orée d'une vie et d'une carrière !

"Comment gouverner les démocraties s'il faut être populaire pour être élu et impopulaire pour réformer ?", tout est dit dans votre question : ce qui vous importe, c'est gouverner et ceux qui gouvernent, les autres sont bons à être gouvernés. Et, ô quel malheur pour ces gouvernés, ils n'ont pas d'autres choix que d'être malins pour être populaires, et donc pour être élus, parce que, là, enfin élus, ils pourront et devront "réformer", donc être impopulaires, puisqu'il va de soi que les vraies réformes sont par nature impopulaires ! CQFD ! Non pas ce qu'il faut démontrer mais ce dont il faut bourrer le crâne des citoyens ! Et avec un tel présupposé, jeune homme, vous allez être félicité en haut lieu, et, qui sait, recruter par nos gouvernants qui vous paieront grassement, comme ils le font pour eux-mêmes et pour leurs collaborateurs (pas de réforme sur cette réalité-là, bien sur)
Comment les gouvernants empêchent toute démocratie réelle et sont impopulaires, mais s'organisent pour être élus et réélus (par une minorité majoritaire), afin de pouvoir continuer à gérer et profiter des pouvoirs, en restant impopulaires, et ce pour empêcher toute réelle réforme ? ! Car les hommes que vous admirez travaillent précisément à bloquer le système, et ils trouvent des jeunes gens issus de la moyenne et de la grande bourgeoisie pour être d'excellents collaborateurs enthousiastes et aveugles.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

mai 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Made with ImageChef

Devenir Fan