« Un jour de beau soleil, un peuple pense à Elle... | Accueil | Nicolas Sarkozy, premier Président d'extrême-droite depuis la chute du régime pétainiste si..., note 2 »

23/04/2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Dix bonnes raisons de faire barrage à Nicolas Sarkozy lors de l'élection présidentielle

1. Nicolas Sarkozy, c'est la précarité de l'emploi généralisée.
Le candidat de l'UMP veut "fluidifier" le marché de travail en instaurant un contrat unique calqué sur le CNE /CPE. Avec lui, c'est la fin des CDI, la fragilisation des droits des salariés et la précarisation généralisée de l'emploi. Il l'a d'ailleurs reconnu : "Le CNE est un progrès, il ne faut pas y toucher " (24 janvier 2007)

2. Nicolas Sarkozy, c'est la remise en cause des acquis sociaux.
Dans son programme, le candidat de l'UMP défend l'idée que les chômeurs devront dorénavant exercer une activité pour pouvoir bénéficier d'allocations chômage ou le RMI. Voilà le retour des travaux forcés !

3. Nicolas Sarkozy, c'est l'instauration de la sélection à l'entrée de l'université.
Cherchant à mettre en concurrence les universités publiques et privées, Nicolas Sarkozy veut restreindre l'accès à l'université des bacheliers par la sélection.

4. Nicolas Sarkozy, c'est le développement de l'école privée au détriment du public.
Nicolas Sarkozy, en tant que président du Conseil général des Hauts-de-Seine, continue à financer largement la "fac PASQUA" avec des fonds publics. Dans la même logique, il souhaite promouvoir les écoles privées et supprimer les Zones d'Education Prioritaires qui permettent pourtant de donner plus de moyens aux établissements des quartiers les plus défavorisés.

5. Nicolas Sarkozy, c'est la société des héritiers.
"Tout devient possible"... pour les plus riches ! En se prononçant pour la suppression des droits de succession, Nicolas Sarkozy construit un système qui va reproduire, génération après génération, les inégalités plutôt que de les réduire. C'est la concentration des richesses dans les mains des héritiers.

6. Nicolas Sarkozy, c'est la fin de la sécurité sociale.
En instaurant une franchise pour les remboursements de soins et en favorisant le développement du secteur privé, Nicolas Sarkozy met profondément à mal la sécurité sociale et ouvre la voie à la privatisation totale du secteur de la santé en France.

7. Nicolas Sarkozy, c'est une France atlantiste.
A plusieurs reprises, le candidat de l'UMP s'est prononcé pour un rapprochement entre la France et les Etats-Unis dont il est fasciné. Fustigeant "l'arrogance française", Nicolas Sarkozy privilégie l'axe franco-américain à la construction européenne.

8. Nicolas Sarkozy, c'est le "tout répressif".
Alors que politique de lutte contre l'insécurité qu'il a mené depuis plusieurs années, a eu des résultats désastreux, Nicolas Sarkozy compte poursuivre le "tout répressif" en abaissant la majorité pénale de 18 à 16 ans et en multipliant les mesures sécuritaires et inhumaines.

9. Nicolas Sarkozy, c'est la remise en cause des libertés publiques.
Au nom de la lutte contre l'insécurité, le Ministre de l'Intérieur a déjà rogné de nombreux droits fondamentaux et fragilisé le principe de séparation des pouvoirs en stigmatisant les magistrats et les décisions de justice. Dans la même logique, Nicolas Sarkozy remet, par exemple, en cause, le droit de grève.

10. Nicolas Sarkozy, c'est la stigmatisation des plus précaires.
Profondément populiste, le candidat de l'UMP cherche en permanence des bouc-émissaires pour expliquer ses échecs. Dans son projet, il s'attaque de nouveaux aux plus démunis et aux immigrés. En limitant l'immigration aux seuls besoins du marché, Nicolas Sarkozy réduit les étrangers à une seule force de travail sans considération pour leur équilibre social et familial.

'tin, moi qui comptais voter pour lui au second tour après que Bayrou soit éliminé hier soir, tu me fiches la réflexion ;)

> Droits de succession : limitation à 100 000 Euros par héritier pour être précise, après commence la taxation :

lire ici

http://www.lexpansion.com/art/15.0.147183.0.html

et ici

http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=664


J'attends enfin le débat du 2 mai avec impatience !!!

Il y a les choix politiques et économiques, comme sur ces droits de succession, qui fait tant plaisir aux plus fortunés, et tant d'autres projets et mesures qui vont SYSTEMATIQUEMENT en faveur de ces mêmes plus fortunés. Tu feras ce que tu voudras dans l'isoloir, mais ne vient pas me dire, ce dimanche soir dans 15 jours, que tu as voté pour cette racaille, sinon, tu peux m'oublier et oublier notre amitié. Voter pour un tel individu est impardonnable, inexcusable, injustifiable. Les sondages actuels le donnent gagnant, alors qu'il devrait logiquement être battu et écrasé par au moins 60/40. Car s'il est élu, ce sera avec des voix, des votes de Français de condition modeste qui, une fois de plus, auront voter contre leurs intérêts et ceux de leurs enfants, et qui, dans 6 mois, viendront pleurer en disant "on s'est trompé, pardonnez-nous". Pour ma part, je ne suis jamais enclin au pardon quand on dispose, depuis la naissance, d'un cerveau et de la raison, et que l'on refuse de s'en servir pour se laisser aller à des bas instincts...

Je suis effarée pour ma part qu'une majorité de français puisse préférer Sarkozy, la France a bel et bien opéré un virage dangereux, à savoir d'extrême droite.

Car on voudrait nous faire croire que l'affaiblissement du FN traduit une dangerosité moindre mais que fait- on des propos de sarko-facho, qui n'a eu aucune hésitation à aller chercher des voix chez le front national et dit de la délinquance ou de la pédophilie qu'elles sont génétiques...

Ce sont des mots qui rappellent une idéologie, celle d'Hitler, et là nous ne sommes plus seulement à droite mais à son extrême.

Qui vote Sarkozy? Comment s'informent les gens?

Que font des gens comme Arno Klarsfeld dont les parents ont combattu le nazisme à ses côtés, Klarsfeld qui , au vu des propos qu'il tient sur la situation en Israel doit avoir un problème avec les arabes, ce qui expliquerait son engagement ...

Que fait Enrico Macias qui chantait la paix dans le monde?

"qu'il soit noir ou blanc,
Il a le cœur pur, il est toute innocence
Qu'il soit né d'amour, ou par accident,
Malheur à celui qui blesse un enfant"

et qui accepte que l'on lance les Crs à la sortie d'une école maternelle?

Que fait Doc gynéco , qui est définitivement aussi lent dans ses raisonnements que dans son élocution, a t'il tellement à prouver qu'issu des banlieues il est devenu " quelqu'un de bien" pour se joindre à un Sarkozy raciste, qui veut passer les banlieues "au carsher".

Que fait Roger Hanin, grand ami et beau - frère de Mitterand, qui a troqué ses idée communistes pour soutenir Sarkozy, et tient envers Ségolène Royal des propos davantage emprunts de mysoginie ou règlements de compte que d'une vraie réflexion?

Tous ces exemples montrent d'eux même le tragique de la situation.

Et que font les français?

Qui vote Sarkozy? Comment s'informent les gens?

Où sont ceux qui veulent un changement?

Chez Bayrou?

Mais Bayrou séduit des gens qui sont davantage à droite !

J' ai parlé à certains "bayroutistes", voici ce qu'ils m'ont répondu : qu'ils ne supportaient pas ceux qui se font "entretenir par le système" mais je ne les ai pas entendus me dire que ceux qui "profitent du système" y sont entrés parce qu'une bande de privilégiés veut laisser l'argent à l'argent, çà çà ne les choque pas !

Et où est passée la vraie gauche?

Ce sont ceux qui souffrent en France , à savoir les plus défavorisés, les ouvriers, qui ont oublié la gauche ( ou que la gauche a oubliés?) et qui votent en dépit du bon sens, pour le pen.


Réjouissez -vous, exclus, pauvres, oubliés de la vie, vous allez être servis, vos enfants seront détectés dès l'école maternelle, et si "suspectés" d'avoir des troubles du comportement, étiquettés, vos adolescents vont se retrouver sur le marché de l'empli avec un déespsoir grandissant...

Mais que fait la France, et où sont passées les intelligences?...




Ce premier tour est le résultat d'un peuple d'électeurs non seulement dépolitisé, mais en plus lobotomisé à grands coups de Star'Ac et autres absurdités télévisuelles. Combien de français regardent au moins un journal télévisé par jour ? Combien se donnent la peine de lire un quotidien de temps en temps, ou de chercher sur internet la confirmation de ce qu'on leur dit ? Bien peu... malheureusement. Voilà le résultat... C'est affligeant !

Bon, je ne suis pas d'accord avec vos commentaires :

Bayrou, c'est un mouvement de fond, profondément républicain et démocratique > ne coyez-pas que tous les "oranges" de notre pays sont de droite mode sarkozy, et d'une

Lobotomisation > et non, ce serait trop simple d'expliquer les choses ainsi. Je pense que nombreux sont ceux qui voient leur intérêt personnel et immédiat. Tout en lisant la presse et étant aussi bien informés que vous. Ils/elles font d'autres choix.

Plutôt que de se jeter des patates à la tête en imbécilisant ceux qui ne pensent pas comme vous, tâchez plutôt de les ramener à de plus justes réflexions. Car là, vous ne ferez tous que rigidifier le débat et nous ramener à la lutte gauche/droite qui jusqu'ici n'a rien fait pour le bien de notre communauté.

Je suis moi même en réflexion et échange ici avec Grellety pour m'informer et s'il le faut voter avec espérance et amour dans mon coeur pour celui ou celle qui contribura à relancer la vitalité de notre pays.

Voilà, tout simplement.

Bien à vous

Catherine,

Bayrou, un mouvement de fond, profondément républicain et démocratique ? Pour certains de ses partisans, sans doute; pour et avec lui, je me demande. Dimanche, le sieur est allé à la messe avant d'aller voter. Il a déjà exprimé à de nombreuses reprises ses convictions chrétiennes, son attachement à la personne qui dirige l'Eglise catholique, je ne trouve pas cela profondément républicain. Mais passons là-dessus - il faut que les citoyens et les électeurs de gauche passent sur tellement de choses, et ce n'est pas toujours possible, ce qui fait que tant sont aujourd'hui en colère.

Aussi bien informés que vous ? J'en doute, non, je n'en doute même pas, je sais que ce ne n'est pas le cas. Concernant le vote en faveur de Sarkozy, j'ai l'honneur de vivre dans une région et un département qui ne lui ont pas donné de majorité, puisque Madame Royal l'a battu presque partout. La sociologie des électeurs de Sarkozy est très marqué troisième âge, sénior C++, des hommes et des femmes qui ont fait leur vie, qui ne connaissent rien de la France et du monde autrement que par les chaînes de télévision et notamment les pires, et dont la conscience du monde et des problèmes de la vie est caricaturale. Ils font des choix qui ne les engagent pas, car eux vivent dans une sécurité, par la retraite qu'ils perçoivent, sans compter leur épargne accumulée, etc, et ils décident de soutenir Sarkozy que la jeunesse et les autres subiront, sur le Droit du Travail, la baisse des revenus, ... Le connaissent-ils vraiment, tel qu'il est et non tel qu'il s'invente dans cette campagne ? Savent-ils qu'il est irascible, violent, que sa première femme a eu à subir ses foudres, qu'il est capable, selon l'expression de celles et ceux qui le connaissent de "péter les plombs", c'est-à-dire de prendre des décisions dangereuses, sans réflexion ? Non, et je ne suis même pas certain qu'ils ne s'en foutent pas, tellement ils sont dans le culte Sarkozy.

Le clivage droite-gauche n'est pas qu'un clivage de la représentation nationale, c'est un clivage humain, social, et pas seulement national, contrairement à ce que quelques étrangers, de droite, veulent nous faire croire. En Amérique Latine, tous ces pays qui ont élu des leaders de gauche connaissent parfaitement le sens de ce clivage. Ce qui est très agaçant dans ce pays, en France, c'est qu'il y a des électeurs qui ne veulent pas être reconnus et identifiés comme des électeurs de droite, mais qui ont tellement de sympathie pour des leaders de droite et qui sont tellement critiques avec ceux de la gauche. Il faudrait qu'ils exposent publiquement ces critiques, pour en constater les profondes incohérences. Ici, Sarkozy nous fait le coup de Bush avec "la morale", mais quelle est la morale de Bush ? Les Américains et le monde entier en savent quelque chose, et aujourd'hui, ils sont une majorité à rejeter ce Président. Les Français veulent-ils donc imiter les Etats-Unis et connaître les mêmes affres ? Mais pourquoi ?

Je reviens sur "Plutôt que de se jeter des patates à la tête en imbécilisant ceux qui ne pensent pas comme vous, tâchez plutôt de les ramener à de plus justes réflexions". Il faut bien que tu mesures que les citoyens et électeurs qui ne veulent à aucun prix de Sarkozy ont, effectivement, une juste haine contre lui, car c'est lui qui leur a appris à le détester, par ces mises en cause, ces caricatures, répétées, sur les hommes et les femmes de ce pays, par son programme inapplicable et qui provoquerait inévitablement la guerre civile, mais il faut ajouter que ces citoyens et ces électeurs qui ne veulent pas de Sarkozy auront aussi la haine contre ces citoyens qui auront fait le choix d'un nouvel homme indigne de la fonction et de ses pouvoirs, indigne de l'Elysée. Car concernant l'Elysée, Ségolène Royal a pris des engagements clairs et fermes de réduction de ce train de vie de l'Etat, Sarkozy n'en a pris aucun, et le prendrait-il qu'il mentirait une nouvelle fois, car il a prévu d'en faire le centre de nombreuses fêtes pour ses amis riches, people, jet-set et nobles européens - en somme de faire servir la maison commune national du Président à mener grand train avec une minorité puante et détestable. Que des citoyens puissent donner leur voix à un tel individu dont les intentions globales sont si contradictoires avec les fondements de la République, avec les nécessités démocratiques à priori et à venir, est parfaitement scandaleux et criminel, et notre colère, voire notre haine à leur égard, sont profondément justifiés. C'est, ce serait impardonnable, et ce ne serait jamais pardonné.

Si tu veux, on peut en parler au bigo, ce sera plus simple... :)

Sinon, je t'ai posé une série de questions en réponse à ton commentaire sur mon blog = là aussi, on peut en parler bigo.

Tu veux de la polémique = va voir ce que les femmes propulseuses de magazines fric XXL sont capables d'écrire.... chez
http://www.toutpourelles.fr/

=> faut pas venir trainer sur les blogs si on ne souhaite pas s'exposer à une certaine forme de critique ou d'opposition à ses "produits" hi hi hi !!!!

Les magazines, au fait, ça te connait ;)

Bisous !

La seule chose que je note, juste avant de partir, je commenterai plus , plus tard, vous parlez Cath, d'une ouverture d'esprit et d'un désir d'entrer dans une vraie réflexion.

Mais je lis "je suis ici en échange avec Grellety", ce que vous précisez dans ce cas pourquoi répondez- vous aux autres commentaires?

Je trouve ce mode de communication assez étonnant, car, vous donnez des "conseils " tout en précisant que vous êtes là pour parler à une seule personnne , pas très "démocratique" tout çà...


Vous avez raison Celine, il faut bien mordre dans la chair tendre de Catherine, elle le mérite !

Sinon, elle ait, je crois, terriblement de bonne foi, dans sa "naïveté" politique, mais tout le monde n'a pas la chance d'être bien né, fille du peuple et à gauche, il faut donc effectivement comprendre ses difficultés et l'aider, mais je crois qu'elle a fait des progrès depuis ces derniers jours... Donc, continuons, continuez à lui répondre sur le fond, sans piquer la mouche !

Bonjour grellety,
Je suis arrivé ici suite au débat lancé chez Cath.
J'ai moi même voté Bayrou au 1er tour, estimant que Ségolène n'était pas crédible dans son rôle de présidente et poursuivant des idées qui il me semble ne sont pas suffisamment distante de ce qui a déjà été fait. Une sensation de "on prend les mêmes personnes et on recommence les mêmes erreurs..." Toutefois mon choix n'ayant pas été approuvé par une majorité de français, il va me falloir moi aussi me prononcer pour un candidat au second tour! Malgré ce que j'ai pu dire précédemment, je ne pourrais pas voter pour N.S car je me peux m'empêcher de l'associer à ce personnage qui il a 50 ans, idéalisait le citoyen modèle, comme un modèle unique (selon ses propres critères) et non comme un être composé, d'influences multiples! Il est clair que M.S a rallié les électeurs du F.N à sa cause, ceux-ci ne percevant plus bien les écarts entre la soi disant droite et l'extrême droite!

Vous avez Bayrou, c'était votre droit, cela peut se comprendre, eu égard à ce que le Béarnais a déclaré, même si cela était tant en contradiction avec ses discours et actes passés. Passons. Concernant la "crédibilité" de Madame Royal, je dois avouer que cet argument critique m'étonne encore. Elle dirige la Région Poitou-Charentes. Renseignez vous sur ce que ses administrés pensent d'elle. Car elle a tenu ses engagements de campagne, au grand déplaisir de la droite et du Medef. Nicolas Sarkozy est-il crédible ? Christophe Barbier m'a bien fait rire lorsqu'il a expliqué cette crédibilité, en cas de crise internationale : on peut lui confier la responsabilité du feu nucléaire. Je pense précisément le contraire. L'individu est suffisamment agité du bocal pour ne pas se voir confier ce pouvoir-là; sans parler pour l'instant des autres.
Les électeurs du FN s'en tamponnent des différences historiques entre droite et extrême-droite, ils sont allés vers leur nouveau leader, parce que l'UMP n'est plus un parti de droite, mais le parti leader de la nouvelle extrême-droite. Il suffit de lire les programmes du FN et de l'UMP, surtout dans la dimension économique. Les électeurs du FN ont trouvé un meilleur leader que Le Pen, car Le Pen ne pouvait pas gagner, mais Sarkozy, lui, le peut, et c'est bien pour cela qu'il est plus dangereux, que la situation est plus grave et inadmissible, car, en 2002, les électeurs de gauche ont fait barrage, mais aujourd'hui en 2007, les électeurs de la droite modérée sont-ils conscients de leur responsabilité et de leur devoir ? Cela semble votre cas, et je vous en félicite, mais il en faut encore beaucoup pour empêcher Sarkozy de devenir Président. Enfin, éviter que Sarkozy devienne Président, c'est aussi permettre et soutenir que Ségolène Royal le devienne, et j'entends absolument insister sur sa réelle crédibilité, sur le fait qu'elle est une femme féminine, que son élection sera aussi en ce sens absolument historique au regard des évolutions humaines et politiques, et que son programme est parfaiment adapté aux besoins et aux demandes des Français - qu'ils le lisent !

Grellety, j'approuve tes commentaires sur N.S, toutefois, il me semble que M.Strauss Khann aurait eu la faveur de plus d'électeurs (et cela n'a rien à voir avec le fait que le candidat PS soit une candidate).

Strauss-Kahn aurait eu la faveur de plus d'électeurs, que Ségolène Royal ? Je ne partage pas du tout ce sentiment. Et puis, il est là, à ses côtés, et prêt à travailler. Et Jacques Delors va s'exprimer dans les prochains jours.

Mais oui Jean-Christophe, je ne doute pas de la bonne foi de Catherine,et que voulez vous j'ai senti qu'il était important d'avoir du piquant dans ce débat mais nulle intention de piquer la mouche. :-)

En revanche, si je peux me permettre , et il me semble que votre note est aussi là pour çà, il s'agit bien de naiveté ici...

Je crois qu'il y a un moment où il faut regarder les choses en face, quand vous écrivez Catherine :

"plutôt que de se jeter des patates à la tête en imbécilisant ceux qui ne pensent pas comme vous" ,


Il ne s'agit pas d'imbéciliser quiconque mais de mettre l'accent sur des contradictions étonnantes, moi je les trouve très parlantes, et je n'hésiterais pas à le redire , savez vous que Doc Gynéco, par ex, a répondu sur le terme que Sarkozy avait employé = racailles, que c'était la même chose, et pas plus condamnable que le langage des jeunes des cités,ponctué de "nique ta mère " etc...


Et bien si ce n'est pas choquant çà...

Si un homme politique peut se permettre de telles dérives...


Au sujet de la "lobotomisation" , le pdg de TF1 Le Lay ayant lui - même déclaré que la Starac et autres émissions du même genre étaient là pour donner de l'image entre les pubs pour coca- cola cad "occuper les cerveaux " , sur ce point Isafc 70 avait entièrement raison, on conditionne à la connerie, on en fait même une valeur.

Ensuite , concernant Bayrou, oui des gens ayant une sensibilité de gauche ont voté pour lui, mais tout ce qui me gêne dans ce débat ce sont les couleuvres qu'on veut nous faire avaler.

Il ne s'agit pas d'opposer les uns aux autres bien au contraire, mais je ne crois pas un instant que ce qu'on nous décrit comme "le centre " en soit un, c'est surtout un fourre tout où le désillusionnés de la gauche et les non sarkozistes mais de droite se retrouvent, il y a tout de même des façons de savoir ce que pensant les gens, lorsque je donne cet exemple des "assistés du système " qui dérangent je le trouve très parlant, des propos qui sont éloignés d'une vision humaniste et d'une vraie compréhension des problèmes sociaux.

Enfin , vous parlez d'espérance et d'amour dans votre coeur, mais, et ne le prenez surtout pas mal, il y a dans la politique quelque chose qui vient de la tête...

On joue, justement sur nos sentiments, en nous parlant de la beauté de Ségolène Royal,mais le coeur ne suffit pas pour élire un dirigeant, il me semble qu'il faut aussi avoir de solides éléments de réflexion et , surtout de prise de conscience non?

La tête et le coeur à la fois donc...

Votre site est sidérant de mauvaise foi. Lorsque quelqu'un a des idées que l'on désire combattre, il me semble qu'il faut avancer des arguments, dénoncer tel point de son programme et non l'assimiler à une extrême avec des arguments gratuits et sans aucune preuve.
Vos procédés me font peur et je crois que vous êtes les véritables dangers de notre belle démocratie française. C'est exactement comme cela que se comportent les fascistes.

Cordialement et démocratiquement vôtre.

Ce qu'il y a de terriblement révélateur avec des anonymes de l'acabit de "luke", c'est qu'ils n'ont rien à répondre de précis et sur le fond. Puisque le sieur semble ne pas savoir ce qui définit les fascistes et le fascisme, il faut qu'il prenne un cours d'Histoire et que, en regard, il examine le programme ET l'attitude, le comportement (langage, gestes, ...), de Sarkozy. L'UMP n'est plus un parti de droite mais d'extrême-droite, avec une logique fasciste, je le dis maintenant, et s'il le faut, je le redirais après le 6 mai, si par malheur, cette racaille devait être élu.

Je viens de parcourir votre blog ainsi que les commentaires de votre article et j'étais sur le point de cliquer, puis, avec un certain temps de réflexion ( 1 s )
je ne peux m'empêcher de vous poser une question. Vous n'êtes pas obligé, bien entendu de répondre, vous dîtes ce vous voulez sur votre blog, mais ma question est la suivante :

N'éprouvez-vous pas à certaines périodes des moments d'absence, des pertes de mémoire ?

Je ne peux expliquer votre discours que de cette manière. Une sorte d'amnésie en quelque sorte, car je ne peux croire que vous manquiez de culture au point de ne pas savoir ce qu'est le fascisme.
Non je peux le croire, vous avez sûrement étudié l'histoire du Xxe siècles, alors il ne peut s'agir que d'une crise d'amnésie fâcheuse mais rassurez-vous ce n'est pas mortel.
Sinon comment comprendre un tel aveuglement, un tel déferlement de haine envers une personne.
Vous faîtes votre petite révolte personnelle tout en sachant bien que vous ne prenez aucun risque, car vous avez en face de vous des démocrates qui n'utiliseront jamais vos procédés.
Apparemment vous êtes jeune, alors respectez la démocratie, je vous en prie.
Ps : ne prenez pas la peine de me répondre, je vous demande respectueusement tout simplement de me lire.
Bonne journée

Ne postez pas de nouveau commentaire de ce type, vide et pourtant si long, ou bien vous avez quelque chose à dire, de précis et d'argumenté, ou bien vous n'avez rien à dire, et alors, taisez-vous, en tout cas, ici !

« (…) JE VOUDRAIS SEULEMENT COMPRENDRE COMMENT IL SE PEUT QUE TANT D’HOMMES, TANT DE BOURGS, TANT DE VILLES, TANT DE NATIONS SUPPORTENT QUELQUEFOIS UN TYRAN SEUL QUI N’A DE PUISSANCE QUE CELLE QU’ILS LUI DONNENT, QUI N’A POUVOIR DE LEUR NUIRE QU’AUTANT QU’ILS VEULENT BIEN L’ENDURER, ET QUI NE POURRAIENT LEUR FAIRE AUCUN MAL S’ILS N’AIMAIENT MIEUX TOUT SOUFFRIR DE LUI QUE DE LE CONTREDIRE » (LA BOETIE)

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

août 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Made with ImageChef

Devenir Fan