« Hotel Neuilly Passy, Tel est leur ghetto... - Le Monde, Les HLM de Neuilly | Accueil | Chronique du règne... de Patrick Rambaud, le conatus de la noblesse européenne, Droit de réponse avec Michel Polac »

31/01/2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

100% d'accord…

Non seulement l'élève devient une victime (alors que c'est lui le "bourreau" au départ) mais on lui donne du coup le pouvoir sur son prof (sans compter le statut dégueulasse que ça leur donne du coup), et par extension sur certains adultes donc…

Comment faire admettre une quelconque autorité dans ces cas là chez un enfant roi…

De mon temps (hum), c'était le prof qui avait raison, même s'il y avait injustice, les parents suivaient cette même autorité… Et au moins ça nous apprenait le sens de la vie.

En plus, une claque… Il y en a tellement qui en mérite… Moi je dis qu'on n'en donne pas assez.
:p

Il ne s'agit pas, pour moi, et je crois pour la majorité des professeurs, de réclamer un droit à coller des claques, de manière arbitraire et parfois violente comme cela a pu être le cas dans les années 50-60. Mais étant donné ce que les professeurs font et sont, ils méritent le respect. Car c'est un métier complexe, avec des paramètres nombreux, par comparaison avec beaucoup d'autres métiers plus simples et dont les finalités sont moins fondamentales que celle de "l'éducation" ! Or, le problème, c'est que ce respect qui nous est légitimement dû n'est pas là, ni de la part des élèves, ni de la part des parents dont la responsabilité dans ces problèmes est essentielle. Car pour les parents comme pour les enfants, que représente les professeurs dans ce monde, à côté des peoples, c'est-à-dire la clique des hommes et des femmes qui font peu, qui donnent peu et qui reçoivent, monétairement, beaucoup ? Or si nous finissons une époque avec un chef d'Etat bling-bling, c'est que la majorité des citoyens badent les people, fortunés et connus. M. Untel, le professeur de techno, c'est pour beaucoup trop de parents un pecno... Or si les professeurs s'intéressent aux différents métiers, comme à ceux de la gendarmerie, pour laquelle travaille le père du gamin en cause dans cette affaire, à la réalité de leur travail, à leur productivité, au calcul de leur utilité économique, etc..., que va t-on sortir de ce chapeau sociologique et social infernal ? Beaucoup de rire, jaune...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

mai 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Made with ImageChef

Devenir Fan