« Préjudice(s) : République/Politeia, de Platon, Livre 1, la ploutocratie omnivore finit par être cannibale - le complexe militaro industriel américain | Accueil | "Dieu, sans religions - pour une laïcité a-dogmatique", une nouvelle édition, avec une longue introduction... »

30/05/2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bravo ! Oui, bravo pour le style mais aussi bien sûr pour le fond et donc la description des tenants et des aboutissements de cette série américaine qui a fait le tour du monde probablement. Merci pour le développement des idées dans un monde où seuls comptent la cupidité et la réussite par l'argent et, par là, l'avilissement par la monnaie de quelques-uns pour quelques-uns. Avec, à la clef, la déraison des sommes astronomiques bien que la justification de l'amoncellement d'argent dans des proportions incommensurables soit toujours prétendue. Dans ces lignes, serait-ce finalement la philosophie de l'humain ainsi tracée ?
Merci pour ce texte qui, in fine, trace l'avidité, seule moteur presque principal de l'existence de bon nombre d'humains actuels - mais pas de tous - dans nos sociétés dites développées ?

je note malgré les multiples arogances de ce monde l idéologie qui constitue a croire car le fondement de l esprit n a pu encore savoir et comprendre que malgré ses aléa s sa vie n est que misére car il sombre dans la misére qu il ignore sa fin et plus exactement sa viellesse faute de bn avoir profité et de s abreuver de sa belle jeunesse ,il ne peut savoir quel temps précieu il perd en ce moment tout ces moment idilique qqui ne referont jamaais un semblant de surface c est pour cela qu il faut savourer ce temps qui nous déposédera de ce quer l on ignore encore en ce moment cette richesse qui n est pas encore coté dans l intellect car la projection "normalisé " empéche de comprendre ce gaspillage idéologique qui se situe dans une convoitise inéxacte du temps (l étre doit étre dans son moment pour en savourer les disgrasces et comprendre qu il eu été beau ou belle ,il est térrible et térrifiant de le comprendre 30 ans aprés ,l idéologie dans l etc ne fera jamais apparaitre le temps PERDU QUI AURAIT OUBLIé DE SE SUBLIMé A L INSTANT DE SA BEAUTé de l instant (une richesse que le con ne peut s approprié )..........

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

Maisons d'édition

Your email address:


Powered by FeedBlitz

Pages

Blog powered by Typepad
Membre depuis 05/2004

juillet 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Made with ImageChef

Devenir Fan